Commune de Séné
 Boëde,
En sortant du port de VANNES, Boëde et Boëdic sont les premières îles qu’on laisse à bâbord (gauche). 

 Ile privée de 15 hectares située sur la commune de Séné.
 Le nom semble renvoyer à la qualité de ses pâtures.
 On peut passer à Boëde en franchissant un petit gué qui traverse la vasière à marée basse.


On y trouve
- Quatre monuments mégalithiques plus ou moins ruinés sont présents dans la partie est de l'île,
où l'on a aussi trouvé les traces de deux tertres et de six ateliers de bouilleurs de sel.
- Au XIXe siècle, on pouvait voir une petite chapelle* rectangulaire duXV ième siècle dédiée à saint Vital.
Les femmes deSéné allaient y prier et orientaient la lance de sa statue dans le sens du vent* souhaité.
 La statue a été déplacée au bourg quand la chapelle est tombée en ruine.
Il reste aujourd'hui un ensemble de bâtiments de ferme anciens et une tour de guet (récemment restaurée)
 qui servait aux douaniers. Localement, on prononçait " bwèt " ; dans l'atlas * de 1693, elle est nommée île du Rouet
- Au nord de l'île, des épaves de bateaux reposent sur des vasières. Ce cimetière rend hommage à la mémoire
des fidèles embarcations de bois que des générations de marins ont utilisées

Carte de 1929

Sa visite
Réserve ornithologique nichée au coeur du golfe du Morbihan se visite tout l'été.
 N'oubliez pas vos bottes!
A marée basse, on peut rejoindre Boëde, à pied,depuis un sentier de la pointe de Cadouarn de Séné. 
La traversée et le cheminement sur l’île ne sont pas aménagés.
Sur l'île se côtoient vasières, prés salés, anciens marais salants, lieux d'habitats naturels pour les oiseaux
mais aussi site de remarquables paysages.
"On fait un parcours du tour de l'île sur les endroits naturalistes les plus intéressants mais on fait aussi le tour des panoramas."
 L'accès à l'île pour la balade se fait à pied, à marée basse, n'oubliez pas vos bottes!
Un guide de la réserve emmène ensuite les visiteurs sur les sentiers pour deux heures et demi de promenade de découverte et
 de sensibilisation à la préservation de l'environnement fragile de l'île.
 Pour y pêcher ou pour la visiter, mieux vaut donc bien s’équiper.

 En compagnie  de Gildas Dréano
« Imaginez-vous ici, il y a 5 000 ans. Il n'y avait pas la mer, et la rivière de Noyalo n'était qu'un filet d'eau
 Des gens ont installé des sépultures et venaient s'y recueillir... »,
 raconte Gildas Dréano, entouré d'un groupe d'estivants.
Pour découvrir ce coin de Séné auquel Gildas semble très attaché, il a fallu traverser, à marée basse
, le gué entouré de vasières où poussent des salicornes et des herbiers de zostères.
 Un sentier conduit ensuite sur le point culminant, situé... à 11 mètres d'altitude.
Après avoir compris la composition et le positionnement du site mégalithique,
 un petit tour d'horizon s'impose pour apprécier la jolie vue d'ensemble
. Cela permet également aux estivants présents de repérer les îles et clochers,
 l'emplacement des plages et du cimetière de bateaux, sans la tour Ténéro,
 jadis utilisée pour surveiller les parcs ostréicoles.
Le petit groupe, composé de vacanciers lillois et de Morbihannais,
 découvre les particularités de cette île sur laquelle certains ne se seraient sans doute pas aventurés.

 En compagnie  de Joël  le Corvec
conservateur des collections archéologiques de la Société polymatique
 Trois cairns, surplombant le Golfe, ont livré une petite partie de leurs secrets.
 « Ce sont des monuments du Néolithique moyen, qui ont été construits entre 3 800 et 3 000 avant Jésus Christ ", précise Joël Le Cornec,
Pas facile d'entreprendre de: fouilles, en raison des heures de marée.
 « Cela laisse peu de temps pou pouvoir travailler.
Néanmoins, il semble que deux d'entre eux aient été fouillés,
 mais on y a trouvé peu de matériel funéraire, quelques tes sons et des objets ... romains. "

Attention:
L’île de Boëde est privée et donc comme toutes les iles privées du Golfe, seule la plage est accessible)

Boëdic

9 hectares dépendant la commune de Séné  et située à 350 mètres du continent.
Face à la pointe de Roguédas, elle marque l'entrée de la rivière de Vannes.
Le nom est le diminutif de Boëde , indiquant que les deux îles furent sans doute rattachées à l'époque historique.
Le cadastre de 1845 montre la présence d'une maison nommée Le Couvent, et d'entrepôts.
À la fin du XIXe siècle, on y cultivait encore la vigne* et le domaine était même pourvu de deux voitures.
 Aujourd'hui, on y trouve dans un jardin clos une maison de maître et ses dépendances, dont une longère de 30 mètres.
 L’ensemble a longtemps été la propriété de deux frères associant ostréiculture * et agriculture .
Elle a été vendue à un ancien skipper devenu avocat, maître Metzner, pour 2,7 millions d'euros en janvier 2011.
Anecdotes
Des séquences du film Le Cavaleur de Philippe de Broca ont été tournées dans l'île en septembre1978.
La petite chapelle désaffectée reste un élément fort du paysage, avec le rocher à tête de moine.

Sa petite chapelle
Ce sont les artistes appelés vers 1860 à décorer la préfecture de Vannes qui, lors d'une sortie en chaloupe, améliorèrent le rocher.
Il est régulièrement repeint en blanc et marque en quelque sorte le passage de la rivière de Vannes au golfe
 Certains marins le saluent d'un verre de vin blanc et d'une prière :
" Doublant le moine, il faut saluer, d'un coup de blanc, sans respirer. Bon vent, belle mer et bon courant, te porteront assurément. "
La prononciation locale du nom en usage, Boëdig, éliminait le d : " bwè-etch "

Histoire de la vente d'une île
L'île de Boëdic abrite plusieurs bâtiments, dont une chapelle qui sert de repère aux navigateurs remontant le golfe jusqu'au port de Vannes.
Dans le golfe du Morbihan, le nouveau propriétaire devra partager le site de 11 hectares avec le Conservatoire du littoral.
La vente se fera officiellement juste après le 1er janvier 2011, mais le compromis a été signé samedi dernier :
 l'île de Boëdic et ses 11 ha dans le golfe du Morbihan, vont être acquis pour 2,5 millions d'euros.
C'est un peu moins que la mise à prix initiale, fixée à 2,7 millions.

Trois acheteurs étaient sur les rangs depuis plusieurs mois.
" C'est un Parisien, inconnu du grand public, qui est l'acquéreur, mais il a toujours la faculté de substitution, à savoir d'acheter
pour quelqu'un d'autre, plus connu par exemple ",
 explique Paul Bénéat, fondateur de l'agence vannetaise Bénéat-Chauvel, chargée de la vente.
C'est ainsi que le nom de Me Olivier Metzner est avancé.
 Il ne circule pas par hasard : défenseur du trader Jérôme Kerviel ou de la fille Bettencourt,
 il est aussi l'avocat parisien de Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream.
Or, l'ancien Premier ministre est déjà venu à plusieurs reprises dans le golfe du Morbihan pour séjourner chez des amis,
 auprès desquels il a exprimé son envie de posséder un pied à terre sur ce littoral.
Elle a longtemps été habitée par deux frères à la fois agriculteurs et ostréiculteurs, qui y vivaient en quasi-autarcie.
 Ils y avaient implanté une éolienne et fabriqué une centrale électrique.
 Les lieux ne sont plus habités depuis leur mort, voici trois ans.
Ce qui a conduit leurs deux enfants à cette vente.

Un million d'euros de travaux
Avec une longue plage de sable donnant sur l'Île d'Arz, Boëdic abrite une maison de maître du XIXe siècle,
.
Un investissement d'un peu plus de deux millions d'euros.
 Mais à cette somme de départ, Maître Metzner avait ajouté beaucoup d'argent et
d'énergie pour retaper avec soin différentes habitations en état de pourriture.
 Onze mois de chantier avaient été nécessaires, sous le contrôle scrupuleux des Bâtiments de France.
 Beaucoup l'avaient pris pour un fou au début...

A l'heure actuelle
Boëdic offre, aujourd'hui, 887 m2 de surfaces habitables remarquablement rénovées.
 Ici, une longère de 33 mètres tout en pierre de taille.
 Là, une grande demeure de maître.
 Là encore, deux maisons secondaires.
 Ici, enfin, une chapelle transformée en salon de musique, dotée de vitraux de Murano en Italie.

L'avocat se plaisait à venir régulièrement à Boëdic, prenant le train à Montparnasse, direction Vannes,
 où son vieux 4x4 vert et son bateau à roues l'attendaient.
 Le Golfe, c'était son havre de paix, l'endroit où il décrochait, où il aimait côtoyer des « gens vrais »...
 Tout en restant connecté informatiquement à son cabinet à Paris.

Cap sur Malte
L'annonce de la mise en vente de Boëdic, révélée par Ouest-France en novembre 2012,( Lire plus haut) en avait surpris plus d'un.
Mais Olivier Metzner était un «homme de projets.
"Toute ma vie a été émaillée de projets », nous confiait-il.
 Il désirait concrétiser un rêve qui lui trottait dans la tête.
 Il y a quelques semaines, l'avocat avait ainsi fait l'acquisition d'un superbe bateau, « son île flottante », du côté de Malte.
 Mais les aléas de la vie ne lui ont pas laissé le temps d'en profiter.
À ce jour, Boëdic est toujours officiellement à vendre. Ce paradis de 7,5 hectares est estimé à près de 10 millions d'euros.

Yves-Marie ROBIN. Ouest-France

A lire notamment les péripéties de la vente réalisée  en 2015

ACTUALITES :articles de presse (de 2012 à 2015)


Mancel
 Cette petite île  dépend s de Séné , où elle occupe le centre de la baie e formée par la presqu'île de La Villeneuve et la •- pointe du Bil.
Elle culmine à 6 mètres d'altitude sur environ 6 hectares

 Les tentatives de poldérisation a de l'anse du Bil lui ont enlevé son caractère r insulaire pendant une centaine d'années.
 Mancel ne retrouve son caractère insulaire qu'aux grandes marées, mais reste en fait ,
reliée au continent vers le nord par une vasière couverte de spartine anglaise.
Très boisée et impénétrable, c'est un beau terrain d'aventure.
Localement, elle était nommée
Monsell, ce qui pourrait venir du latin monti-cellus, « monticule
 

(Sources : Dictionnaire du Golfe du Morbihan de François de Beaulieu - Editions du Télégramme et le Web)