En 2017
Programme de la neuvième édition de la semaine du Golfe
Cette rubrique sera complétée au fur et à mesure
 de la connaissance des informations

Jeudi 18 mai 2017

Entretien avec Gérard d'Abovill

e

président du directoire et commissaire général
de la Semaine du Golfe
.
« On peut voir les bateaux presqu'à les toucher ! »
Gérard d'Aboville, passionné de bateaux traditionnels, navigue aujourd'hui sur un Gentleman motor yacht de 1937.

La 9e édition de la Semaine du Golfe réunira plus de 1 400 bateaux.

 Un succès renouvelé tous les deux ans pour une manifestation créée en 2001 sans être prévue pour durer !
On peut dire que c'est un événement dramatique qui est à l'origine de la Semaine du Golfe ?
Oui, au départ, c'est le naufrage de l'Erika, le 12 décembre 1999 au large de la Bretagne,
 et la pollution du département.
 J'ai proposé au conseil général (ex-conseil départemental, NDLR) d'organiser, à titre bénévole,
 l'arrivée des milliers de personnes qui nous venaient de partout
. Et ça s'est très bien passé. Quand les rivages ont été nettoyés,
 on a senti quand même que le tourisme allait s'en ressentir.
Le conseil général voulait mettre en place un événement qui montre que c'est propre.
 Plusieurs personnes avaient dans leurs cartons l'idée d'un rassemblement de bateaux traditionnels,
 de la promenade, des présentations au public et des rencontres.

Qu'est-ce qui la différencie d'autres fêtes maritimes ?
On a tenu compte de la géographie et la recette de la Semaine du Golfe s'est imposée telle qu'elle est
 : un événement éclaté.
 On a beaucoup de petits endroits qu'il fallait faire vivre.
 Il fallait que les bateaux bougent, qu'ils ne soient pas groupés.
 On les a réunis en flottilles homogènes (voiliers de travail, traditionnels, de plaisance...),
 ce qui permettait différents parcours.
 C'est une originalité que les participants adorent.
 On s'attendait à avoir 500 bateaux, on en a eu 900 (pour plus de 1 400 cette année).
C'était un événement qui devait montrer que tout allait bien.
 Ça s'est tellement bien passé et surtout il y a eu un tel écho parmi les 2 000 bénévoles,
 dans les communes, qu'on a fait une soirée et Aimé Kerguéris, président de la Semaine du Golfe,
au micro, a demandé : « Est-ce que vous voulez qu'on le refasse ? »,
 Tout le monde a hurlé « Oui ! » Et on a décidé que ça allait durer...

Et à quoi est dû, selon vous, ce succès immédiat ?
Pour les marins, c'est sensationnel : ils ne sont jamais deux soirs de suite au même endroit,
 avec un accueil différent, de la musique...
Tous les jours, une sortie et un retour ailleurs.
 C'est l'événement favori de tous les participants.
 Les étrangers reviennent : les Hollandais, les Anglais, les Espagnols...
 C'est l'événement phare pour eux.
Pour les spectateurs, dans chaque commune, c'est gratuit.
Tous les soirs, ils voient une flottille différente.
 Et contrairement à d'autres fêtes maritimes, il y a beaucoup de sites dans le Golfe où on peut voir les bateaux presque à les toucher !
 Quand ils entrent dans le Golfe, entre Locmariaquer et Port-Navalo, pour la Grande parade,
 c'est un spectacle extraordinaire.

 Ils seront guidés par de grands voiliers
Il y a des milliers de gens de chaque côté. Comme à Port-Blanc... Ou entre Berder et La Jument.
Pour les gens à terre, c'est gratuit.
 Il y a beaucoup de points d'accès donc pas de gros embouteillages.
Dans toutes les communes, les associations bénéficient de la Semaine du Golfe pour organiser l'accueil des équipages et éventuellement se faire une petite cagnotte avec des événements à terre.
 Ce sont ces associations et les 2 000 bénévoles qui font le succès de la manifestation

La Semaine du Golfe est tôt en saison et tous les hôtels sont pleins à ce moment-là !
Et l'Ascension a un autre avantage : on a presque toujours une marée basse vers midi.

Quelles sont les nouveautés de l'édition 2017 ?
Les fondamentaux n'ont pas bougé. On avait chaque année un invité d'honneur étranger.
 Cette année, on aura le village des patrimoines européens, avec des gens qui sont déjà venus en invités d'honneur.
 Mais le focus cette année est mis sur la SNSM qui fête ses 50 ans
On aura aussi quelques grands bateaux qu'on n'avait jamais vus,
comme La Grace, La Grande Hermine, le Shtandart ou un thonier basque espagnol.

D'après  le journal Ouest France  du 18.05.2017 : article de Grégoire LAVILLE

Tout le programme détaillé de la SDG à Locmariaquer



Ce qui est annoncé en date du 22.04.2017

Déjà 1 346 bateaux inscrits à la Semaine du Golfe

La 9e édition de cet événement maritime, culturel, populaire et gratuit se déroule du 22 au 27 mai dans le Golfe. Et mettra à l’honneur la SNSM qui fête son 50e anniversaire.

Pourquoi ? Comment ? C’est quoi cette Semaine du Golfe ?
Suite au naufrage de l’ Erika en 1999,
 l’idée est née d’un rassemblement de bateaux dans le golfe du Morbihan.
 « Il fallait montrer que les plages étaient de nouveau propres »,
 se rappelle Gérard d’Aboville, commissaire général de la Semaine du Golfe.
 Il ne devait y avoir qu’une édition mais, au moment du bilan avec les bénévoles et participants,
 l’unanimité a prévalu pour que la manifestation perdure.
 Elle a donc lieu tous les deux ans : cette année, c’est sa 9e édition.

Que pourra voir le public ?
À la mi-avril, 1 346 bateaux étaient inscrits pour cet événement dans le cadre magique de la Petite mer.
 « C’est une augmentation de 10 % par rapport à 2015 » , se réjouit Gérard d’Aboville
. Il y aura également une trentaine de grands voiliers et navires de prestige venus de toute l’Europe…
 L’ensemble de la flotte sera réparti en dix flottilles qui permettront d’animer une bonne partie des dix-sept communes participantes.
 Bien sûr, il ne faut pas oublier le lundi de l’ouverture, la petite parade et
 le moment fort, le samedi, avec la grande parade qui illuminera
le Golfe de milliers de voiles
 que les spectateurs pourront suivre sur l’eau ou de la côte à des points stratégiques.
Un spectacle féerique.

Quelles sont les nouveautés ?
À chaque édition, les organisateurs apportent une touche de nouveauté avec la première participation de bateaux.
 Ainsi, cette année, seront présents parmi les grands voiliers
 le Shtandart , réplique d’une frégate russe ;
 La Grâce réplique d’un brick du XVIII ou encore
 La Grande Hermine , voilier école de la Marine nationale.

 « C’est la première fois qu’un bateau de la Royale sera présent »,
 se félicitent Anne Burlat et Jakez Kerhoas, du comité d’organisation.
 « Habituellement, à cette période il y a toujours des régates des écoles navales à Brest ce qui explique cette absence de la Marine nationale jusque-là. »

Pas d’invité d’honneur ?
C’est une tradition depuis 2007, chaque édition a son invité d’honneur, région ou pays
. En 2015, il s’agissait de la Croatie.
 Cette fois, la Semaine du Golfe s’associe aux célébrations du 50 ième anniversaire de la SNSM et
 fait une large place au thème du sauvetage en mer.
 La flottille de la Société nationale de sauvetage en mer sera en tête des deux parades ;
 des animations et des soirées avec les stations locales et la SNSM Morbihan seront organisées.
 Au village situé sur le port de Vannes, le Papa-Poydenot, le canot de sauvetage voile aviron construit en 1900, sera présenté sur son chariot d’origine et remis à l’eau samedi 27 en fin d’après-midi
 pour des démonstrations le dimanche toute la journée. Elles se dérouleront dans le bassin à flot.

À terre aussi, y aura-t-il du changement ?
La Géode est un nouvel outil pour cette Semaine du Golfe.
 Cette structure en forme de bulle installée rive droite du port de Vannes, dans le village
, est dotée d’une centaine de places assises et d’un équipement audiovisuel complet.
 Elle fonctionnera non-stop du mardi 23 au dimanche 28 mai pour proposer au public des conférences,
 débats et vidéos sur les thèmes maritimes les plus variés.

D'après l'article de  Patrick CROGUENNEC  du journal Ouest France daté du 22.04.2017

Ce qui est annoncé en date du 5.01.2017 pour Locmariaquer

Locmariaquer  se prépare pour la semaine du Golfe
 La 9e édition de la semaine du Golfe se déroulera du lundi 22 au dimanche 28 mai 2017.
Les petites flottilles seront présentes à la semaine du Golfe.
L'office de tourisme commence l'année avec la préparation de sa participation à la semaine du Golfe.
 Sandrine Le Corvec sera en charge de la coordination terrestre.
Depuis cinq ans, elle s'occupe du bon fonctionnement de la sécurité, du déroulement des animations et
 de l'accueil des équipages avec Sylvie Chieu, de la mairie.
 Les associations font aussi partie de la fête, dont Kaër e Mem Bro,
qui animera le port et préparera les repas des marins.

Deux flottilles seront prises en charge :
 les voiles-avirons qui sont des canots et des barques latines,
 et la petite plaisance traditionnelle avec des bateaux conçus par des architectes,
 inspirés de la construction bois traditionnelle.

Des bénévoles du comité des fêtes de Saint-Philibert viendront en renfort.
 La société nationale du sauvetage en mer (SNSM), qui fêtera ses 50 ans, sera l'invité d'honneur.

D'après  le journal Ouest France 5.01.2017

Ce qui est annoncé
en date du 5.11.2016

Semaine du Golfe : les vieux gréements de retour

De nombreux grands voiliers ont déjà confirmé leur présence à la Semaine du Golfe
 qui se déroulera durant la semaine de l’Ascension, du 22 au 28 mai 2017.

Le rendez-vous Les bateaux stars de retour
Le Phoenix , le Morgenster , l’ Iris …
 Plusieurs bateaux stars des dernières éditions ont déjà signé pour cette neuvième Semaine du Golfe qui se déroulera du 22 au 28 mai.
 Certains emblématiques resteront amarrés aux quais du port de Vannes toute la semaine comme l’ Hydrograaf et le Phoenix .
 Le public pourra les visiter. Il sera également possible pour les entreprises, collectivités et particuliers de les affréter ou les privatiser le temps d’une réception ou d’une journée.
 À six mois, beaucoup d’autres navires attendent encore de remplir leurs carnets de commandes pour confirmer leur participation.

La SNSM à l’honneur
Il n’y aura pas d’invité d’honneur officiel pour cette édition, mais la Semaine du Golfe rendra hommage à la SNSM qui fête ses 50 ans.
 Un espace lui sera dédié toute la semaine sur le port de Vannes.
 Le public y trouvera une exposition et des animations.
 Côté mer, les organisateurs comptent rassembler une belle flottille de canots de sauvetages,
 ceux en activités, mais aussi les anciens qui sont entrés dans le patrimoine maritime et
 ceux de nos voisins européens.

Un village maritime européen
Si aucun pays n’est invité officiellement cette année, les délégations étrangères déjà mises à l’honneur ne seront pas oubliées.
 Un village des patrimoines maritimes d’Europe les accueillera au cœur du port de Vannes.
 On y retrouvera les fidèles Hollandais, Basques, Croates, Italiens, Espagnols et Irlandais.

Deux nouvelles répliques historiques
Deux répliques historiques participeront pour la première fois à la Semaine du golfe.
 Et pas des moindres.
Le public découvrira le Shtandart , réplique d’une frégate russe du XVIIIe siècle du même nom, navire amiral du tsar Pierre Le Grand. Un impressionnant trois-mâts carré de 34,5 m de longueur.
 De deux mètres plus petit, La Grace en imposera aussi
. Il s’agit de la réplique du brick du corsaire Augustine Herman.

     
Shtandart                                                                    La Grace

Deux parades et six jours de navigations
Le programme des navigations ne sera dévoilé qu’au salon nautique de Paris
mais les grands rendez-vous seront maintenus
comme la parade d’ouverture du lundi,
 la journée à l’île d’Arz du mardi et
la parade de clôture du samedi.
 Nouveauté, les bateaux resteront le dimanche au port de Vannes pour poursuivre la fête.

D'après le journal Ouest-France Web du 5.11.2016