Ce qu'hier est devenu... aujourd'hui

Le pont  de  Kérisper
à La Trinité sur mer.
Le premier pont de Kerisper - 1899-
Ce pont relie La Trinité aux communes de Crac'h, Locmariaquer , Saint-Philibert et Auray.
Le premier pont de Kérisper remonte en 1899, il s'est construit sous l'impulsion du Conseil Général de l'époque
 et de la volonté politique des élus en place d'ériger un édifice somptueux qui marque à jamais leur passage.
Avant le début de construction on se rendait d'une rive à l'autre grâce à un bac charretier.
A cet endroit l'embouchure de la rivière de Crac'h comptait des eaux profondes et de forts courants.
Le passage très dangereux fut d'ailleurs le théâtre de nombreux accidents mortels
Une conception Eiffel
 
Sous la direction de Louis Guillouet, agent cantonal à Auray, la construction du premier pont de Kerisper
 a été réalisée grâce à l'intervention financière du Conseil Général.
 Dès juillet 1899, l'entreprise régionale Limouzin, en charge des travaux, pose les premières piles du pont.
Le tablier métallique de conception Eiffel , en trois parties, sera monté plus tard, avec l'aide de palans et engins de levage.
L'ouvrage est pour l'époque majestueux : cette grande cage de fer de100 m de long, trône à 18 m de hauteur
 mais ne compte qu'une seule et unique voie.
On vient de tout le département pour admirer l'objet d'art et ressentir l'ivresse du vertige produit par le vide.
Terminé en juillet ,1901, le pont de Kérisper sera détruit le 8 août 1944 par les Allemands.
Un bac est mis en service pour assurer la traversée entre les deux rives dès 1945.


Le second pont - 1956-
Le second pont, dont la nouvelle architecture est due en partie à M. Philipson,
préfet du Morbihan ne sera inauguré que  pli le 10 novembre 1956, onze ans après sa destruction.


Chaque jour 9000 à 10000 véhicules y circulent et en période du Spi de la voile ,
 ce sont 18000 passages qui sont recensés.
 Sa  structurel souffre de désordres provoqués par l'oxydation des aciers
 due à l'environnement. Le béton éclate
.

Les parties endommagées vont être décapées par hydrodémolition:
tous les gravats sont récupérés car le pont sera emmailloté et donc aucun rejet dans la rivière
De plus les eaux utilisées seront aussi filtrées avant d'être évacuées
La durée effective des travaux est estimée à 12 mois à compter du 12 novembre 2009.
Ils seront interrompus pendant les trois mois de l'été et pendant les périodes de forte affluence.
La circulation sera maintenue pendant les travaux et les piétons pourront circuler sur le pont

Achèvement et réception des travaux : novembre 2010