Ce qu'hier est devenu... aujourd'hui
Le  Front  de Mer au Bourg


Il y a quelques années... ( documents issus de cartes postales du début du XXième siécle)

Cette anse  caractérise Locmariaquer...mais déjà sur la seconde des réservoirs pour le travail des huîtres ont disparu.
Les coiffes sont " de sortie"!
L'ensemble des constructions demeure particulièrement inchangé .

 
" LOCMARIAQUER est la transcription française de LOCMARIA-CAER qui signifie LOCUS MARIAE CAER:
qui veut dire:le LIEU DE MARIE en la baronnie de CAËR:
le nom du seigneur local qui possédait la plupart des terres du lieu.
Dans le Cartulaire de Quimperlé dont les écritures datent des XI ième et XII ième siècles
 on trouve l'écriture LOCMARIA-CAËR"
Source "Locmariaquer" livret publié par les Amis de la Chapelle Saint-Michel

et actuellement
...


L'ensemble du front de mer est identique,aucun "bétonnage " de la côte mais les "plates" ont cédé la place aux bateaux de plaisance.
 La suppression de tous les réservoirs a permis la mise en place de bouées de "corps morts" nécessaire à l'amarrage  .
Aucun aménagement disgracieux  n'a vu le jour lors de l'aménagement du port pour la " plaisance." Et c'est tant mieux!