Des fabricants-commerçants peu ordinaires:
Christine Rossignole et Philippe Macé:
Les Bonhommes Sourire:

au service de la créativité.
Tout a commencé par l'amour du dessin et du tissu.
 Après des années à Madagascar, Christine Rossignole revient en France avec en tête les hommes malgaches qui ont toujours le sourire.

L'entreprise
La marque Les Bonhommes Sourire a été créée en 1993. L'entreprise réalise des broderies faites à la main sur des cotons dans un atelier de Madagascar.
 Les nappes, serviettes, torchons, tabliers et biens d'autres créations vont être ensuite vendus dans les marchés du Morbihan.
« Ceci en partenariat avec l'atelier malgache,
 à qui nous reversons 10 centimes d'euros par article vendu, que nous leur donnons en espèces.
 


Christine et Philippe dans l'atelier de création

 Elle innove et pique à la machine et
                   il aide à la création

 L'argent sert aux frais de scolarité des enfants, aux produits de premières nécessités et autres », explique Christine Rossignole.

Une boutique
En 2000
, Christine décide d'ouvrir une boutique avec l'aide de Philippe Macé à Locmariaquer.
 « C'est une région que j'aime et qui m'inspire », avoue-t-elle.
 Depuis huit ans que le duo Christine et Philippe oeuvre pour toujours offrir plus de choix,
 la tendance change ; l'engouement de la voile recyclée va donner des perspectives d'innovation.

Des matériaux recyclés
Couturière avérée, Christine Rossignole va inventer des pièces uniques en gardant la matière première et ses accessoires (voiles et accastillages).
 Mousquetons, bouts, crochets, boucles vont faire partie des diverses créations
 (sacs, rideaux de douche, nappes, transats, rambardes de balcon...).
 Pour information, il faut une heure et demie pour fabriquer un sac basique, rénover un transat.
 Pour un grand sac ou besace avec sangles, et autres accessoires, il faut trois à quatre heures de travail. « Chaque pièce est unique ; nous pouvons faire du sur-mesure
. Nous ne travaillons qu'avec des matériaux recyclés »
, précise Christine.

Et Philippe et les filles...
Philippe, qui s'occupe de la boutique, restaure, répare et bricole des articles d'extérieur comme les transats ou fauteuils de jardin.
 « Les clients peuvent apporter leurs voiles et nous nous efforçons de réaliser leurs rêves »,
ajoute Philippe.
 Dans l'aventure, il y a aussi les filles de Christine :
 Priscille, qui est à la création digitale et sur les marchés, et
Nanon, qui aide sur les marchés pendant les vacances.

Partage et aide
Dans cette entreprise familiale, la créativité passe aussi par le partage et l'aide.
 Pendant quatre ans, Christine va organiser des repas au profit de l'association Les enfants du soleil.
Elle continue d'aller plusieurs fois par an à Madagascar, pour apporter du matériel et
 donner ses dessins de broderie, que les couturières de l'atelier vont reproduire sur les tissus en coton.
« C'est aussi une façon de se ressourcer et d'échanger avec les Malgaches
qui apportent un savoir-faire en broderie,
confie Christine.
 Nous voulons rester une petite entreprise, rester petits afin d'être en permanence très créatifs. L'artisanat d'art n'est jamais industriel.
 Nous préférons bien faire, bien vivre, bien vous servir,
 c'est la devise de l'entreprise Les Bonhommes Sourire. »

La boutique est ouverte du 1er avril à la fin des vacances de la Toussaint, place Frick, à Locmariaquer.

Contact : C
hristine Rossignole, tél. 06 13 50 74 61 ; Philippe Macé, tél. 06 22 77 56 03.
 Mail : lesbonhommessourire@orange.fr
Site internet : www.les bonhommessourire.com


D'après l'article de   Pascale Parthiot Prost du journal Ouest France du  9.3.2017
 t
él. 06 32 79 45 94 ;
pascaleparthiotprost@gmail.com

Christine Rossignole était aussi la présidente de l'Association

Je jette mon  cancer 

Le projet " je jette mon cancer sur la toile "
L'art pour se soigner et l'art de se soigner
Association  dissoute  en 2018

 


Page réalisée le  24.03.2017