Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
 ARCHIVES  NOVEMBRE   2018


 

Lundi  12 Novembre  2018 à 4h22

" IL a gagné "
Route du Rhum.
 Francis Joyon remporte une course de folie !

A 4 h 22, Francis Joyon a coupé en vainqueur la ligne d'arrivée de la 11e Route du Rhum,
 au terme d'une dernière journée exceptionnelle
 A 62 ans, le skipper d'Idec sport s'impose devant François Gabart,
 handicapé par la perte d'un foil et d'un safran sur son maxi-multicoque Macif.
 Le temps de course du vainqueur :
 7 jours, 14 heures, 22 minutes et 47 secondes,
 ce qui en fait le nouveau temps de référence de la Route du Rhum.
 Quant au bateau, il s'agit de sa troisième victoire consécutive...

D'après un article du journal Ouest France
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Photo "  d'Idec Sport  "sur  le journal L'Equipe


Le Bateau Idec Sports de Francis Joyon à Point-à-Pitre. ( L.Venance/AFP)

et

 Joyon - Gabart : le récit, heure par heure, d’une arrivée d’anthologie !
sur le site Ouest*France :

https://www.ouest-france.fr/route-du-rhum/route-du-rhum-le-recit-heure-par-heure-d-une-arrivee-d-anthologie-606423Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Depuis le 4 novembre 2018, sa traversée était consultable sur le site de son Sponsor...depuis 16 ans !!!!
 https://www.idecsport-sailing.com/actualites/
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
" Bravo et Félicitations de toute la Commune de Locmariaquer "
"A tout âge un  Vrai Marin reste un Grand marin  "
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Au besoin...
  lire:un aperçu de  sa vie" maritime "
et
 relire  la fable de La Fontaine : le lièvre et la tortue !!!

 



Communication: L’installation d’une antenne relais fait débat
au conseil municipal du 29 octobre 2018 



Dimanche 4 Novembre  2018
Site
des mégalithes : Ouverture gratuite les années précédentes
mais non annoncée ? Est-elle réelle ?
Opération de gratuité du 1er dimanche du mois est reconduite jusqu'en mai.
Les visiteurs pourront accéder aux trois monuments mégalithiques datant du Néolithique (6500 ans).
Le Grand Menhir Brisé, bloc de granit de 20,60 m et de 280 t, la plus grande stèle connue en Europe.
De novembre à mai, l'opération de gratuité du premier dimanche du mois est reconduite.
 Le public a donc la possibilité de découvrir gratuitement le site des mégalithes.
 Ce site accueille un ensemble de trois monuments mégalithiques de première importance
 datés de 6 500 ans (période du Néolithique) :
le Grand menhir brisé, qui est la plus grande stèle connue en Europe,
 le tumulus d'Er Grah et le dolmen de la Table des Marchand.
 Des visites commentées seront organisées à 11 h, 14 h 30 et 16 h 30


(en savoir plus: sur ce site remarquable :   )
 
Gratuit. 
Contact : 02 97 57 37 59
, locmariaquer@monuments-nationaux.fr,
 http://www.site-megalithique-locmariaquer.fr/

.


A la Médiathèque

Jusqu'au 28 novembre 2018
Exposition " Locmariaquer et le pays d'Auray  "


Un petit regard...
sur cette exposition : un régal pour les amateurs !


Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"




Aux photographes...

Interview du Président

Méga-clics. Expositions, sorties et ateliers au menu
Méga-clics, le club photo de Saint-Philibert, vient de tenir son assemblée générale.
 Expo, sorties prise de vues, partage des connaissances, et déménagement, ont rythmé l’année écoulée.
Le point avec le président Rudolf Bouten.
Comment se porte Méga-clics ?
Bien.
 L’association compte 29 adhérents cette année. Nous sommes pratiquement à la limite.
 L’année a été plutôt animée. Il y a eu le déménagement de la maison des associations à l’espace loisirs.
 Puis au club house. Ça n’a pas été sans mal.
 Je remercie Marie-Claude Devois pour sa gestion du dossier.
Qu’est-ce qui a bien marché ?
Les expos.
 À celle de février il y a plein de gens qui n’avaient pas exposé avant.
 On les pousse à le faire.On les aide pour ça, notamment dans le choix des photos
 Les adhérents ont demandé à faire plus de sorties. Il y en a une par mois.
Que proposez-vous cette année ?
Les ateliers du mardi soir continuent. Les sorties aussi.
 Je demande aux membres de nous proposer des idées.
 Il y aura deux expos.
 Les 9 et 10 février pour les membres du club.
 Les 29 et 30 juin ce sera l’expoconcours interclubs
 Le sujet en noir et blanc sera la rue. Pour la couleur ce sera l’insolite.
Vous restez président ?
J’aimerais bien passer la main. J’ai déjà pas mal donné.
Le problème c’est que je suis animateur et président.
 Je suis là tous les mardis soir. Et en plus, s’il y a un truc à faire, c’est bibi qui s’y colle…
Attention c’est très gratifiant d’être président. C’est super quand ça fonctionne bien.
D'après l'article   du journal Le Télégramme  du 29.10.2018




Dimanche 4  Novembre  2018

Route du rhum : Francis Joyon est parti ...  de St-Mâlo 
Et pour suivre " sa "route du Rhum : https://www.idecsport-sailing.com/actualites/

Jeudi 8 Novembre  2018
Association Le Grain d’folie 
 Elle  change de Président   

Vendredi 9 Novembre  2018

Spar :Fermeture temporaire



Samedi 10 Novembre  2018
Congrès annuel des Ecrivains Bretons: AEB
à la Ruche
L'AEB, contribue activement à l'animation de la vie littéraire en Bretagne et encourage les lettres bretonnes.
Son esprit novateur témoigne d’une volonté d’ouverture sur le monde extérieur…"
 Site à découvrir  : http://www.ecrivainsbretons.org/
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
 L'après-midi est ouverte au public. 
Une cinquantaine d'écrivains bretons seront présents.
Voici le programme du congrès à partir de 14 H :
14 h 00
: Interventions à propos de Locmariaquer (libraire, responsable de la médiathèque) et
 présentation de Zénaïde Fleuriot, auteur jeunesse du 19e siècle par Daniel Carfantan (dédicace possible de son livre)
Un dossier Breizh Deiz dans la rubrique « newletter » est consacré à cette écrivaine sur le site écrivainsbretons.org. :
 http://www.ecrivainsbretons.org/images/pdf/BREIZH-DEIZ_n_9_Zenaide_Fleuriot_Decembre_2016.pdf

15 h 00
: Accueil des lauréats et Remise des prix littéraires 2018 (Grand prix AEB du Roman et prix du livre en breton),

16 h 30 – 17 h 00 : Plantation du cèdre,

17 h 00 : Pot offert par la municipalité et mot du Maire.

Compléments  d'information sur l'opus de Daniel Carfantan,
 sur le site des écrivains du 56, site d'un Locmariaquérois :
http://www.ecrivainsdu56.bzh/C1-2.Carfantan%20Daniel%202018.htm
et sur le site de l'Association
http://www.ecrivainsbretons.org/auteurs/item/1365-carfantan-daniel.html
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"

L’Association des écrivains bretons (AEB) remettra
 le Prix du roman et celui du  Prix de la langue bretonne et gallèse .
Cette récompense est la genèse des écrivains de la Bretagne qui se battent pour défendre leur langue dans la littérature.
 Fondée en 1978,
 par Yann Brekilien, fervent défenseur de la langue bretonne et celtie,
 l’association compte 270 adhérents.
Michel Priziac est le président de cette association qui participe à la vie littéraire régionale.
Chaque année, l’AEB organise son congrès en tournant dans les cinq départements de la Bretagne,
 avec la symbolique plantation d’un cèdre, à l’issue duquel elle procède à la remise des prix littéraires.
Avec le soutien de Jacques Madec, élu à la culture, la commune accueille l’AEB en lui mettant à disposition la salle Créquer.
La médiathèque et la librairie du Golfe sont partenaires dans cette manifestation.
À partir de 14 h, Daniel Carfantan parlera de la vie de Zénaïde Fleuriot ;
 Michel, le libraire dira, quelques mots, sur son rôle dans la commune et
 Catherine, responsable de la médiathèque présentera brièvement ce lieu culturel.
Les lauréats et finalistes dédicaceront leurs ouvrages.
Mariannig Larc’hantec interprétera des morceaux musicaux avec sa harpe celtique.
Samedi 10 novembre, à partir de 14 h, à la salle Créquer (anciennement La Ruche).
 Ouvert à tous
D'après l'article de Pascale Parthiot Prost du journal Ouest France du 8.11.2018
 tél. 06 32 79 45 94 ; pascaleparthiotprost@gmail.com

Compe-rendu
D'après l'article   du journal Le Télégramme  du 14.11.2018

 L’Association des écrivains bretons, créé en 1978 et présidée par Michel Priziac, compte 270 adhérents.
 70 d’entre eux ont assisté au congrès, qui s’est tenu, samedi, à la salle Georges-Crequer à Locmariaquer
. Bilan, projets, comptes…
 La matinée
a été consacrée à l’assemblée générale annuelle.
 L’après-midi,
 ouverte au public, a été lancée par Jacques Madec.
 L’adjoint a commencé par l’histoire de Locmariaquer, et la politique culturelle de la commune,
avant d’évoquer les trois écrivains locmariaquérois : JeanBaptiste Olliero, Jean-Marie François Jacob, et Jean Gouzer.
 Daniel Carfantan est revenu sur la vie de Zénaïde Fleuriot.
 Catherine Lepage a présenté la médiathèque et Marie la Librairie du Golfe

 Place ensuite aux prix littéraires.
 Le jury, présidé par Evelyne Pernel,
a décerné
le prix Per-Jakez Hélias
à Malo
pour « Da evel an noz Hesliv » (éditions Al Liam).
 Les autres finalistes étaient Riwan Huon (« Park Balan » aux éditions Al Liam), et
Yann Guillamot (« Straed ar sec’hedien » aux éditions Al Liam).

La lauréate du grand prix AEB 2018 -
Prix du roman est Virginie Caillé-Bastide pour « Le Sans Dieu » aux éditions Héloïse d’Ormesson,
( Faire connaissance de cette écrivaine sur le site
des Ecrivains du 56 à la page:
http://ecrivainsdu56.bzh/C26-CAILLIE%20BASTIDE.htm )

 devant Alain Emery (« Passage des mélancolies » aux éditions La Gidouille),
et Sylvain Faurax (« Le tatou solitaire » aux éditions du Volcan).

La Lauréate présentant son ouvrage

 La journée s’est terminée avec la plantation du cèdre, offert par l’AEB, a proximité de la salle La Ruche.

 
Dimanche  11 novembre 2018
Les commémorations de l'Armistice de la guerre 14-18

130 000 poilus bretons tués au combat
 Pourquoi tant de morts bretons ?
Roger Laouénan, historien, livre un début de réponse :
« Dans cette guerre de tranchées, le Breton était vraiment l’archétype du soldat qui était recherché.
 On peut dire qu’il était fait pour cette guerre,
 un homme de la terre qui avait l’habitude de vivre presque dans la terre, par tous les temps,
 pas exigeant, solide et, en plus de ça, têtu, mais aussi discipliné et pas revendicatif. »
Bref, de la « chair à canon idéale ».
Qui s’est bien battue, d’abord pour son lopin de terre, ensuite pour l’honneur et la patrie.

Au Bureau du Tourisme

On y découvre  les horaires d'ouverture de 2018 !!!

Sa fermeture jusqu'au 22 décembre 2018 ...


et au besoin contacter l'Office de tourisme de La Trinité...

" Que vive l'animation de la vie de la commune en dehors de la Saison??? "

Jeudi 15 novembre 2018
Soirée pique-nique chantant

organisée par les Amis du Golfe

Vendredi 16 novembre 2018
1 - Quatre étudiants d'Erasmus étudient le Golfe

Avec trois thématiques et en relation avec le Parc naturel régional, quatre étudiants,
 de différentes nationalités, rencontrent les Locmariaquérois.
Rencontre
Sandra est colombienne, Qianyan est chinoise, Chiara, italienne et Christian, congolais.
 Tous les quatre préparent le Master Dyclam (Dynamique culturel et patrimoine management) sur deux ans.
Tous les semestres, ils changent de lieux de travail.
 Ainsi, ils ont été à Saint-Etienne, au Portugal, à Tomar ; aujourd'hui, à Paris, au Museum et
 le prochain semestre, à Naples, en Italie
.
L'Union internationale du conservatoire de la nature est entrée en relation avec le Parc naturel régional (PNR) du Morbihan.
 Celui-ci a demandé aux étudiants de travailler sur la thématique du changement climatique à Locmariaquer, sujet non encore non étudié sur cette partie du Golfe.
 Puis, ils iront à Arzon, Sarzeau et Séné continuer le regroupement des informations sur le patrimoine des paysages.

Pendant une semaine,
 les quatre étudiants ont rencontré les Locmariaquérois à travers des ateliers sur trois thèmes :
 la perception des lieux,
 la description du littoral et
 la transformation visuelle par rapport au changement climatique
.
 Mercredi, c'est dans la salle du conseil de la mairie que s'est tenu un groupe de discussion,
 représenté par des habitants natifs, retraités, actifs ou « importés »
 qui ont tous en commun la préservation et l'amour de la commune.

Jacques Madec, élu à la culture et patrimoine, a accueilli les étudiants et aidés dans leurs recherches. Chaque participant a pu témoigner du passé visuel des paysages et
 émit leurs ressentis sur les changements de certains lieux.
 Pour les étudiants, c'est une manne de renseignements très précieux.

Côtoyer et acquérir cette culture française
Tous les quatre sont éblouis par la beauté du site,
 se sentent très investis dans ce programme qu'ils devront présenter à la fin de leurs formations.
Âgés de 24 à 29 ans, ils viennent de secteurs différents :
architecture, gestion du patrimoine culturel, art culturel.

Qianyan, 28 ans,
remarque :
 « En Chine, le patrimoine culturel est énorme, mais il y a une prise de conscience depuis très peu de temps. Pour développer la connaissance de cette culture, je devais me perfectionner en Europe
 où le patrimoine est très varié et important.
 Erasmus me permet de côtoyer les universités européennes et
 la rencontre avec d'autres centres culturels va me permettre de développer la communauté du
patrimoine chinois ».

Pour Chiara, italienne de 24 ans :
 « En arrivant ici, j'ai fait « wouah »
 Je me sens très bien en France et je pense rester quelques années pour accumuler suffisamment de connaissances en gestion culturelle et patrimoine
. En Italie, le patrimoine culturel et architectural est important, mais, il n'est pas aussi assez valorisé.
 Alors, avec cette préparation au master européen,
 j'espère élargir toutes les connaissances culturelles architecturales européennes ».


D'après l'article et la photo  de  Pascale Parthiot Prost du journal Ouest France du 16.11.2018

 tél. 06 32 79 45 94 ; pascaleparthiotprost@gmail.com

 


2 - La remise des prix du  Concours de Maisons fleuries

En présence de Michel Jeannot, maire, à l'école du Votten.
 Seize participants étaient inscrits à ce concours
 dans cinq catégories : jardin visible de l'espace public, façade et sur cour, jardin potager, éco jardin potager et
 décor floral sur l'espace public.
Depuis quatre ans, c'est le couple
Liliane et Patrick Gury qui remporte le premier prix
 dans la catégorie jardin visible de l'espace public
. « Nous sommes ravis de recevoir cette récompense.
 Pour nous, cela reste un vrai plaisir et une détente de s'occuper de notre jardin,
 même si parfois cela demande beaucoup d'investissement »
,
 confie Liliane.
Les autres gagnants sont :
 Agnès et Jean-Paul Cailloce, catégorie façade sur cour ;
 Marie-Gabrielle Guénée, jardin potager ;
Josiane Jouen, éco jardin potager ; et
 l'association La Chapelle du Moustoir pour le décor floral sur l'espace public.

« C'est au mois de juin que le jury visite les participants. Cette année, deux nouveaux concurrents se sont présentés.
 Certains se retirent du concours, d'autres s'inscrivent, et il y a aussi des fidèles.
 On espère que ce concours perdurera dans le temps »
,souligne  Jacques Madec, adjoint à la culture.

Dimanche 18 novembre 2018

Repas des Aînés à la Ruche à 12heures
organisé par le CCAS de la mairie

Compte-rendu
Au repas des aînés, les couples ont été mis à l’honneur
Dimanche, trois couples ont reçu une médaille pour leurs cinquante et soixante ans de mariage.
Louis Boyer et Marie-Danielle Renault, Loïc Gouelo et Marylise se sont mariés en 1968
 et Jean-Claude Le Corvac et Andrée Charrier se sont dits « oui » en 1958.
Anne Gouzer est la doyenne, avec ses 94 ans
 et Aimé Salengro, le doyen, à 98 ans.
 130 personnes étaient présentes ainsi que
Jimmy Pahun, député du Morbihan et Marie-Jo Le Breton, conseillère départementale.

Michel Jeannot, le maire, a félicité la fidélité des couples
 ainsi que tous ceux qui ont répondu à l’invitation du CCAS (Centre
communal d’action sociale) pour ce repas annuel des aînés.


Au 1ier plan à gauche, Jean-Claude Le Corvec avec sa femme Andrée ont reçu
la médaille pour leurs 60 ans de mariage, en présence des deux autres couples
pour leurs cinquante ans d’union.


Mardi 20 novembre 2018

1
A 20h30 Réunion du conseil municipal

à la mairie

Ordre du jour des délibérations
 Commission de contrôle des listes électorales, désignation des membres. Adhésion au service commun
 « Réseau des bibliothèques et Médiathèques du territoire d’AQTA ».
 Autorisationd’ester en justice dans le recours en appel n? 18NT03269.
 Règlement européen général sur la protection des données personnelles (RGPD).
Désignation d’un délégué de la protection de données (DPD).
 Ouverture des commerces de détail non alimentaire le dimanche pour 2019.
 Rapports d’activité 2017 du SDEM Eau et Déchets d’AQTA.

Compte-rendu
Commerce. Jusqu’à douze ouverturesdominicales
Le conseil municipal de Locmariaquer, réuni mardi soir sous la présidence de Jean Coudray, premier adjoint,
 a validé l’application de la loi Macron, sur le territoire.
 La commune a obtenu, en septembre 2017, le renouvellement de son classement commune touristique.
 Les commerces non alimentaires ont désormais la possibilité
d’ouvrir douze dimanches par an contre cinq précédemment.
« Ce n’est pas une obligation, souligne Jean Coudray. Il s’agit simplement d’une possibilité que la
commune offre aux entreprises concernées ».

Listes électorales.
 À la suite de la réforme des modalités de gestion des listes électorales,
 le conseil a désigné Loïc Gouello, Yann Pasco, Rozenn Le Rouzic, Rose Daniel et Maryvonne De Thy
pour siéger à la commission de contrôle.
 Anne Rumeur, Sandrine Bertho-Launay, Philippe Grailhe, et Bernard Le Priellecsont suppléants.

Mise en réseau des bibliothèques.
 Par délibération en date du 15 décembre 2017, le conseil communautaire a approuvé
 le projet de mise en réseau des bibliothèques et des médiathèques du
 territoire d’Auray Quiberon terre atlantique.
 Le 6 avril, il a validé la création d’un poste de coordinateur et son financement par les communes,
 en fonction de leur population.
 Pour Locmariaquer, la dépense s’élève à 953 € annuels.
 Le conseil a validé à l’unanimité l’adhésion de la commune au réseau.
 Une convention définissant les conditions d’adhésion sera signée avec Aqta, pour une durée de cinq ans.

Délégué de la protection des données.
 Depuis le 25 mai, le Règlement européen général sur la protection des données personnelles (RGPD) 
  remplace les lois nationales telles que la loi informatique et liberté.
Laurent Simon, directeur général des services, est désigné délégué de la protection de données.
 Il aura pour mission principale de mettre la collectivité en conformité avec le RGPD.
D'après l'article   du journal Le Télégramme  du 22.11.2018
2
A la médiathèque à 18h30


Conversations  pour parler de Locmariaquer
Parce que Locmariaquer est une commune très riche au niveau histoire,
 
Christian Robic et Henri Hervé
ont eu l’idée d’organiser les conversations du bourg.
 Le but ?
 Évoquer le passé, le présent, et l’avenir de la commune, avec toutes celles et tous ceux qui le souhaitent.
 La première a lieu mardi, à la médiathèque.
 Au programme :
 fonctionnement des réunions, thèmes proposés, idées de discussions…
Parmi les sujets qui pourraient être abordés,
 les deux membres du Conseil des sages ont listé les régates,
l’ostréiculture, la toponymie, la pêche, et la procession Croëz er bleun.
Toutes les personnes qui veulent présenter un sujet, apporter leur témoignage ou
encore proposer des thèmes sont les bienvenues.
Pratique
Mardi 20 novembre, à 18 h 30, à la médiathèque Zénaïde-Fleuriot. Accès libre.

Compte-rendu

Le Conseil des sages interpelle les Locmariaquérois
sur l'avenir de leur commune
Mercredi 20 novembre,
 plus de 70 personnes étaient présentes à l'animation des « Conversations du bourg »,
 organisées par le Conseil des sages.
 Les thématiques proposées étaient les régates qui ont eu lieu jusqu'en 1965,
 l'ostréiculture témoin du patrimoine ouvrier,
 la pêche,
 la toponymie et
 les reposoirs.
Sur chaque thème évoqué, Christian Robic, du Conseil,
 a demandé à l'assemblé de proposer deux participants par ateliers,
 pour qu'aux prochaines réunions, des propositions et suggestions soient faites sur chaque thème.
 Le but est de faire participer les Locmariaquérois à l'avenir de leur commune.
 Il a par exemple été proposé d'organiser un pot d'accueil pour les nouveaux arrivant.
D'après l'article du journal Ouest France du 23.11.208
 tél. 06 32 79 45 94 ; pascaleparthiotprost@gmail.com


Vendredi 23 novembre 2018
Un exercice d'intrusion réunit des directeurs d'école

Une quinzaine de directeurs d'école ont assisté, mardi, à un exercice d'intrusion dans l'école Le Votten.
 Tous ont été bluffés par le calme et la réactivité des élèves.
Mardi, dans le cadre de la formation continue des directeurs d'école,
 une situation fictive d'intrusion a été menée à l'école de Locmariaquer.

L'exercice était organisé par Bertrand Lenoir, conseiller pédagogique auprès de la direction académique et
 Dominique Potvin, ancien policier, conseiller technique chargé de mission sécurité.
Une quinzaine de directeurs ont assisté à cet exercice, postés en observateurs dans les classes et à des endroits stratégiques. Stéphane Raimbaud et Eddy Poix, policiers municipaux respectivement à Locmariaquer et à Crach,
 Lucienne Dréano, adjointe au maire et Christophe Cosnard, gendarme référent sécurité à Carnac, ont également été conviés.

Alerte par talkie-walkie
L'intrusion s'est déroulée du côté maternelle, déclenchant une alerte par talkie-walkie
 au niveau des trois classes dont les enseignantes ont suivi les protocoles travaillés en amont.
 Une classe s'est échappée tandis que les deux autres se cachaient dans le plus grand silence.
 À la fin de l'exercice, chaque enseignante a pris un temps d'écoute des enfants
 (les familles et les élèves étaient prévenus de cet exercice).
 L'ensemble des observateurs a noté leur réactivité et leur application à suivre sans panique et
 dans le calme les instructions des enseignantes.

« Un débriefing
effectué à chaud dans la salle du conseil en mairie a permis à chacun de s'exprimer et de verbaliser son ressenti,
 souligne Anne Comte, directrice de l'école Le Votten.
 Un moment riche d'enseignements pour chacun des participants,
l'occasion d'interpréter, de comprendre et de tirer des conclusions sur les décisions prises,
 les actions effectuées, l'organisation du dispositif de gestion de crise.
 Ce retour d'expérience permet de faire évoluer les comportements,
 les actions à mettre en oeuvre en cas de crise au sein de l'école. »

D'après l'article de Pascale Parthiot Prost du journal Ouest France du 23.11.2018
 tél. 06 32 79 45 94 ; pascaleparthiotprost@gmail.com


Lundi 26 novembre 2018
A la Médiathèque à 18h30


Mercredi 28 novembre 2018
Trois squelettes mis au jour à Locmariaquer

  
(Photo Annie Forest) ( Regard de Jacques Madec sur la découverte  et les Archéologues au travai)
Rappel
 Trois sépultures découvertes Paul de Robien (1698-1756), le père de l’archéologie bretonne,
 avait mis en évidence l’existence de vestiges gallo-romains à l’est et au sud de Locmariaquer.
Après les thermes, rue Lafayette, un mur, rue Wilson, la découverte de murets et de sépultures,
 dans le centre-bourg, confirme que la commune n’était pas seulement un port.
 Locmariaquer était certainement une ville importante de l’Antiquité.

Les travaux...et la découverte !
 À la demande de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles),
 les travaux d’enfouissement des réseaux dans le centre-bourg bénéficient d’une surveillance archéologique,
 confiée au Ceram (Centre d’études et de recherches archéologiques du Morbihan).
 Jeudi 22 et lundi 26 novembre, quelques pièces manquantes du puzzle ont été mises à jour.
 Le 22 novembre, en creusant la tranchée dans la rue remontant place du Général-De-Gaulle,
 les ouvriers ont mis à jour les vestiges d’un bâtiment antique.
 Un angle de mur et un autre mur.

 « Il s’agit d’un bâtiment gallo-romain assez important.
 Probablement le premier en front de mer.
 La construction est très soignée. On peut le dater entre le I et le III-IV siècle »,
confie Sébastien Daré.
 « Des squelettes dans un état remarquable »
 Lundi, c’est un autre mur, de l’époque médiévale cette fois-ci, et trois sépultures,
 qui ont été découverts un peu plus haut.
 Les squelettes sont dans un état remarquable.
 « Le mortier de chaux et les coquillages ont fait baisser l’acidité du sol.
 Ce qui a favorisé la bonne conservation des os »
, explique l’archéologue.
 Ils vont être dégagés et déposés au service archéologie du Morbihan, pour étude.

 Pour permettre aux deux archéologues de travailler « au sec,
 la municipalité fait installer une tonnelle au-dessus des sépultures.
 Mardi après-midi, improvisation et système D permettent de rejeter l’eau de la tranchée.
Un autre muret et ce qui ressemble à un fossé médiéval, sont aussi découverts.
 Du mobilier, essentiellement des tessons de poterie,
 et quelques pièces de monnaie gallo-romaines et du XVII ième siècle, confortent les hypothèses émises par les spécialistes

. « Je tiens à remercier les entreprises Réseau sud Bretagne et Morbihan énergies, pour leur compréhension.
 C’est une très, très belle surprise. On n’a rien d’indiqué à cet emplacement »
 constate Jacques Madec, adjoint en charge de la culture.
 « C’est vraiment une belle fenêtre sur le Locmariaquer antique et médiéval », conclut-il

D'après l'article et les photos parus dans le journal Le Télégramme  du 29.11.2018


Dimanche 2 décembre 2018
A Saint-Philibert de 10h à 18h

Troisième Salon du livre
: (45 auteurs seront présents )   

Pour prendre connaissance  des archives précédentes depuis 2007: cliquez ci-dessous