à  propos des élections municipales locmariaquéroises de mars 2014
 

 

 

 Vos réactions ou commentaires à faire passer sur  le blog : merci ...

Petit retour aux précédentes en 2008
Le panachage était alors  autorisé
Le programme et les intentions des  têtes de liste des 3 listes en présence.:
(Sources les prospectus des candidats ou leur déclaration à la presse)

Les promesses ont-elles été tenues  et réalisées  ? 

Mercredi 26 mars 2014
Réactions après élections

Ronan Lorgeoux ne sera plus conseiller municipal:
Qui le remplacera ?

Michel Jeannot est réélu ;
 la liste de Ronan Lorgeoux a recueilli 33, 30% des voix.
Ronan Lorgeoux qui menait la liste « Dialogue et dynamisme à Locmariaquer »
 à ces élections dit que
 « dans tout combat, il ne faut pas négliger la défaite. On doit y être préparé.
 Ma vie ne va pas être bouleversée.
 Devenir maire n'est pas une fin en soi. Je me suis présenté pour aider Locmariaquer.
 Nous avons fait notre maximum de manière honnête.
 Nous n'avions rien à perdre mais tout à gagner ».
Il se dit « un peu surpris par le score de sa liste.
. Nous nous attendions à une meilleure réaction de la commune.
 Si on tient compte de l'abstention, ce n'est pas avec 65 % mais 40 % que le maire a été réélu.
 Il n'est pas si légitime que ça ».

« Etre attentif aux projets et aux finances »
Selon lui,
 « les Locmariaquérois n'ont pas assez tenu compte de la situation critique de la commune.
 Le maire sortant n'a pas été élu pour son bilan, son programme et ses nombreuses promesses. J'invite chacun à se tenir attentif aux projets et aux finances.
Toutes les critiques émises pendant la campagne sont vérifiables.
(1)
 L'entrée dans l'Aqta est un nouveau mauvais point pour le village »
.
Malgré tout, « je respecte le choix des électeurs. Je cède aussi ma place de conseiller ».

Michel Jeannot
La liste de Michel Jeannot, « S'engager et agir ensemble pour Locmariaquer »,
 a recueilli 66, 70 % des suffrages (757 voix sur 1 198 votants et 1 609 inscrits).
Le maire sortant se dit
 « satisfait du résultat.
La population de Locmariaquer me connaît.
 Avec les adjoints, les conseillers municipaux de la majorité,
 nous étions toujours présents au service des Locmariaquérois durant notre mandat ».

(1) notamment sur le site:
http://diadynloc.wix.com/le-changement

D'après  l' Ouest France du mercredi 26  mars 2014


CONCLUSION

Lundi 24 Mars 2014

Résultats au premier tour à Locmariaquer
19 élus :  Pas de second tour
Inscrits 1609  
Abstentions       411         25.54%
Votants               1198      74.46%
Blancs ou nuls   63           5.26%
Exprimés             1135      94.74%

Liste "S'engager et agir ensemble pour Locmariaquer"
Avec  Michel Jeannot : maire sortant

 757 voix  soit 66.70%   16 sièges

ELU(S)
Michel Jeanno   Maire, contrôleur des finances publiques, 60 ans
Lucienne Dréano             retraitée, 65 ans
Jean Coudray    psychologue clinicien, 64 ans
Anne-Marie Le Baron-Jégo        salariée ostréicole, 55 ans
Jacques Madec                retraité, 60 ans
Marie-Céline Guingo     assistante de direction, 45 ans
Loïc Marion        retraité, 64 ans
Sandrine Bertho-Launay Le Gros             ostréicultrice, 41 ans
Loïc Gouélo        retraité, 67 ans
Anne Trumel-Rumeur   artisan, 42 ans
Philippe Grailhe               employé de banque, 41 ans
Laëtitia Percevault          ostréicultrice, 43 ans
Yann Pasco         gérant d'entreprise, 45 ans
Marie Le Rohellec           infirmière libérale, 37 ans
Jean-Yves Lorgeoux       commercial, 50 ans
Rozenn Le Rouzic            secrétaire, 43 ans

Liste "Dialogue et dynamisme à Locmariaquer"
emmené par Ronan Lorgeoux  Conseiller sortant
378 voix               soit  33.30 %       3 sièges

ELU(S)
Ronan Lorgeoux              Conseiller, ostréiculteur, 45 ans
Maryvonne De Thy        retraitée, 70 ans
Bernard Le Priellec         retraité, 62 ans)

En conclusion Michel Jeannot continue pour un Quatriéme mandat ...

Dimanche 23 Mars 2014

 Elections municipales  : fin du suspense!
Grace  à vous si vous votez muni de vos 2 cartes : identité et électorale

MERCREDI 19 Mars 2014
Elections municipales  : liste:
 « S'engager et agir ensemble pour Locmariaquer »

A  20 h 30, salle de la Ruche.
 Réunion publique de la liste « S'engager et agir ensemble pour Locmariaquer »
 avec Michel Jeannot , maire sortant.

LUNDI 17 Mars 2014
Réception par mise en boîte à lettres

« S'engager et agir ensemble pour Locmariaquer »


SAMEDI 15 Mars 2014
.
 La liste « Dialogue et dynamisme à Locmariaquer » organise sa 2e réunion publique.
à  16 h, salle polyvalente la Ruche, voie des  Mégalithes.
Adjoint à cette annonce: le site: 
http://diadynloc.wix.com/le-changement
Rappel: contact: ddl@orange.fr

JEUDI 13 Mars 2014
Réception par voie postale d'un tract

« Dialogue et dynamisme »




MERCREDI 12 Mars 2014
Elections municipales  : liste « Dialogue et dynamisme »
.

Samedi 15 mars  à  16 h, salle polyvalente la Ruche, voie des  Mégalithes.
 La liste « Dialogue et dynamisme à Locmariaquer » organise sa 2e réunion publique.
 Chaque membre se présentera, exprimera sa motivation, proposera la prochaine mandature telle qu'il l'envisage.

MARDI 11 Mars 2014
Déclarations élections municipales

Michel Jeannot :maire sortant
 "S'engager et agir ensemble pour Locmariaquer
".

 « Nous continuerons notre politique à un rythme plus lent »
.
Concernant la dette du budget communal, Michel Jeannot,
 maire sortant et tête de la liste:
 S'engager et agir ensemble pour Locmariaquer,
 propose son analyse de la situation.
 « La dette au 31 décembre 2013 est de 1 414 775 €,
 
rappelle-t-il. 840 034 € sont supportés par les locataires de la commune (logements communaux). »
Le maire sortant précise que la dette par habitant s'élève à 338 € ce qui fait qu'elle
 « est inférieure à la dette moyenne par habitant pour les villes de même strate.
Si l'on tient compte des résidents secondaires qui eux aussi sont des contribuables, la dette par habitant est de 203 €. »

 Michel Jeannot s'empresse d'ajouter que le taux des impôts locaux est identique depuis 1988.

La dotation de l'État devant diminuer dans les années à venir,
 la marge de manoeuvre des communes va continuer à se restreindre.
 « Nous continuerons notre politique précédemment menée, sans doute à un rythme plus lent,
pondère le maire sortant, compte tenu des décisions de l'État qui doit réduire son déficit. »

L'investissement le plus lourd à supporter pour le mandat à venir est lié
 à la création d'une salle multifonctions pour les associations.
 « Il y aura également la constitution de réserves foncières, l'enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques (bourg et hameau),
 une structure pour personnes âgées (domiciles partagés et domiciles adaptés). "

Ronan Lorgeoux :à la tête de la liste
 « Dialogue et dynamisme ».

 « Nos finances sont au plus mal »

Entretien

Vous dénoncez l'endettement de la commune...
Selon les chiffres de la direction générale des collectivités locales au ministère de l'Intérieur, Locmariaquer est aujourd'hui dix fois plus endettée que Crac'h et Saint-Philibert réunies ! Nos finances sont au plus mal. Les dépenses de fonctionnement sont trop importantes. Les recettes sont complètement absorbées.
 Elles ne suffisent plus pour financer les investissements. Locmariaquer n'a d'autre recours que d'emprunter. La preuve de cet endettement, ce sont les promesses faites depuis deux mandats et qui n'ont pas été tenues, faute de moyens : la maison de retraite, la maison des associations, l'état des routes communales... Michel Jeannot, le maire, s'était pourtant engagé en 2001 à réduire la charge des emprunts dans le budget. Depuis, elle a augmenté de 320 %.

Vous pointez aussi du doigt le Plan local d'urbanisme de la commune...
Parmi les 24 communes de l'intercommunalité Auray Quiberon Terre Atlantique, nous sommes encore trois communes à être sous le régime d'un Plan d'occupation des sols (Plu).
Le premier projet du Plu a été rejeté en 2011. Ça nous a coûté 85 000 €. Aujourd'hui, 120 000 € supplémentaires ont été provisionnés pour sa réalisation. Le Plu coûtera aux Locmariaquérois plus du double de ce qu'il aurait dû.

Les réserves foncières non bâties posent aussi problème pour vous...
Les Locmariaquérois disposent aujourd'hui d'une multitude de terrains de toute nature, qui sont disséminés sur tout le territoire. Où est la cohérence ? 565 000 € ont été dépensés lors de ces six dernières années pour acquérir ces terrains. Cet argent aurait pu être investi ailleurs, notamment dans la réalisation de logements sociaux, sans recours à l'emprunt.

Si vous êtes élus, que ferez-vous ?
D'abord, on mettra en avant la clarté. On présentera aux Locmariaquérois la vérité sur la situation financière. Les neuf premiers mois du mandat serviront à faire l'état des lieux. Il faudra de la persévérance et agir en douceur pour réduire l'endettement et dégager les marges de manoeuvres nécessaires au retour à l'investissement. Les priorités sont à redéfinir. Pour nous, le Plu sera la réalisation majeure de ce mandat. Il faudra le réussir absolument et dans la concertation. Pour ce qui est des réserves foncières, elles ne pourront se faire que sur des opérations ciblées et affichées.


Samedi  8 Mars 2014

Les candidats :Dialogue et dynamisme

Ronan Lorgeoux, Maryvonne de Thy, Bernard Le Priellec, Rose Daniel, Charles Le Sommer,
 Geneviève Bourgeois, Stephan Bonvin, Sylvie Forgette, Joseph Corlobe, Éloïse Behague,
  Marie-France Comellec, Daniel Gouzerh, Annick Corlobe, Sylvain Le Baron,
 Catherine Le Berre, Rémy Legrand, Tiphaine Laperche .
. Manquent sur la photo : Jean-Michel de Mourgues et Pierre-Gildas Fleury.
D'après photo d' Ouest France du samedi 8 mars 2014

Jeudi 6 mars  2014

Dernière journée pour  déposer la 2ième liste:
 en préfecture :s'appelle-t-elle" l'Arlésienne"??? et bien non elle est parue ce jour !!!
Dialogue et dynamisme

La liste de Ronan Lorgeoux, ostréiculteur, a été dévoilée
Agé de 45 ans, Ronan Lorgeoux est ostréiculteur. Il attaque à boulets rouges sur le maire
  « Il y a une mauvaise gestion de la commune et un endettement.
 Beaucoup de promesses n'ont pas été tenues, comme la maison de retraite,
qui n'a pas toujours pas vu le jour.
 Les Locmariaquérois imaginent que les affaires de leur commune sont bien gérées, ce n'est pas le cas.
 Après trois mandats du maire Michel Jeannot, Locmariaquer a besoin de changer de cap. »

Les candidats
Ronan Lorgeoux, 45 ans, ostréiculteur ; Maryvonne de Thy, 70 ans, assistante sociale retraitée ;
Bernard Le Priellec, 62 ans, officier de port retraité ; Rose Daniel, 80 ans, commerçante retraitée
 Charles Le Sommer, 41 ans, paysagiste ; Geneviève Bourgeois, 69 ans, hôtesse d'accueil retraitée ;
 Stephan Bonvin, 49 ans, architecte-urbaniste ; Sylvie Forgette, 54 ans, exploitante et monitrice d'auto-école ; Joseph Corlobe, 71 ans, officier chef de quart retraité ; Éloïse Behague, 32 ans, coiffeuse ;
Jean-Michel de Mourgues, 68 ans, magistrat à la cour des comptes ;
 Marie-France Comellec, 61 ans, directrice des écoles ; Daniel Gouzerh, 45 ans, magasinier-cariste ;
 Annick Corlobe, 71 ans, hôtesse retraitée ; Sylvain Le Baron, 26 ans, étudiant ;
 Catherine Le Berre, 49 ans, sans profession ; Rémy Legrand, 61 ans, expert assurance ;
Tiphaine Laperche, 36 ans, éducatrice ; Pierre-Gildas Fleury, 59 ans, directeur de recherche à Ifremer.

Ronan Lorgeoux et Maryvonne de Thy sont fléchés pour être délégués communautaires à
 Auray Quiberon terre atlantique. Leur remplaçant est Bernard Le Priellec.


Vendredi 28  février 2014

Ronan Lorgeoux mène la liste Dialogue et dynamisme
La liste « Dialogue et dynamisme » à Locmariaquer a désigné à l'unanimité Ronan Lorgeoux
pour en prendre la tête.
Âgé de 45 ans, ostréiculteur, Ronan Lorgeoux est conseiller municipal d'opposition.
 « Nous voulons que ceux qui ont envie d'entreprendre puissent rester au pays », explique le candidat.
Ronan Lorgeoux aura en face de lui le maire, Michel Jeannot, qui tentera de briguer
 un quatrième mandat en mars prochain.

Y-a-t-il des problèmes dans sa composition?
Note: (1) :  WM : la proclamation de cette liste se fait vraiment attendre ! Pourquoi?
"That is the Question ? "que l'on est endroit de se poser ?


Mercredi 19  février 2014

La liste conduite par Michel Jeannot dévoilée :
« S'engager et agir ensemble pour Locmariaquer ».

La moyenne de la liste conduite par Michel Jeannot est de 50 ans.
De 37 à 67 ans
Michel Jeannot, maire sortant, conduit la liste « S'engager et agir ensemble pour Locmariaquer ».
 Michel Jeannot, 60 ans et en retraite en juillet prochain, part en quête d'un 4e mandat.
 Natif de Locmariaquer, a été élu conseiller municipal en 1983 et maire en 1995.
 La liste qu'il conduit pour 2014 est bouclée depuis deux mois.
 Le plus jeune a 37 ans, le plus âgé 67.


19 colistiers
« Onze membres de la majorité actuelle repartent avec moi.
 La population de Locmariaquer a augmenté passant à 1 712 habitants et
 il faut conduire une liste de 19 personnes, au lieu de 15. Je n'ai eu aucun mal à compléter la liste »,
 confie Michel Jeannot.

Le maire sortant annonce avoir encore beaucoup de choses à mener,
 la maison des associations, ainsi que le projet d'une structure adaptée aux personnes âgées.
 « Nos discussions se poursuivent avec l'agence régionale de santé, c'est un dossier compliqué. »

Réserve foncière
C'est un des enjeux du pays d'Auray et particulièrement de Locmariaquer.
 « Le coût du foncier est tel, qu'il faut, pour parvenir à réaliser des lotissements,
 faire des réserves foncières pour permettre aux familles de s'installer sur la commune. »

 Et au passage de maintenir les effectifs de l'école.

Agriculteurs
Michel Jeannot souhaite également continuer les efforts envers les agriculteurs.
 « Nous devons veiller à l'accès aux terres agricoles, commente Michel Jeannot.
 Là encore, cela passe par de la réserve foncière,
et nous encourageons la signature de baux ruraux avec les exploitants pour leur garantir l'accès à la terre. »

La liste

Michel Jeannot, 60 ans (conseiller communautaire) ;
 Lucienne Dréano, 65 ans, retraitée (conseillère communautaire) ;
Jean Coudray, 64 ans, psychologue clinicien ; Anne-Marie Le Baron-Jégo, 55 ans, salariée ostréicole ; Jacques Madec, 60 ans, retraité de l'Éducation nationale ;
 Marie-Céline Guingo, 45 ans, assistante de direction ;
 Loïc Marion, 64 ans, retraité (conseiller communautaire) ;
 Sandrine Bertho-Launay, 41 ans, ostréicultrice ;
Loïc Gouelo, 67 ans, retraité de la fonction publique ; Anne Trumel-Rumeur, 42 ans, artisan ;
Philippe Grailhe, 41 ans, employé de banque ; Laetitia Percevault, 43 ans, ostréicultrice ;
 Yann Pasco, 45 ans, gérant d'entreprise ; Marie Le Rohellec, 37 ans, infirmière diplômée d'État ;
Jean-Yves Lorgeoux, 50 ans, VRP ; Rozenn Le Rouzic, 43 ans, secrétaire :
 David Hemon, 41 ans, agent territorial ; Nadia Hervé, 37 ans, gestionnaire retraite ;
 François Begkoyian, 47 ans, directeur de société.
D'après le journal Ouest France du 18.2.2014

Pas encore de liste:" Dialogue et Dynamisme à Locmariaquer " .

Ronan Lorgeoux : « Oui, notre liste est complète »
Une partie de la liste « Dialogue et dynamisme à Locmariaquer ». Au premier plan, Jean-Michel de Mourgues, Maryvonne de Thy et Bernard Le Priellec. Derrière : Ronan Lorgeoux et Stéphane Bonvin.

Ronan Lorgeoux et Maryvonne de Thy sont des cachottiers.
 La liste montée par les deux élus d'opposition est « complète » mais pas encore dévoilée.
 « On est en capacité de se présenter aux municipales. On a le quota mais notre liste reste ouverte. »
Michel Jeannot a, lui, dégainé le premier en présentant sa liste lundi soir (lire plus haut).
 Le maire a pris une longueur d'avance dans la course aux municipales
 mais Ronan Lorgeoux et Maryvonne de Thy sont en embuscade.
« On a fait une première réunion publique dimanche dernier. On communiquera notre liste très prochainement. »


Une partie de la liste « Dialogue et dynamisme à Locmariaquer ».
 Au premier plan, Jean-Michel de Mourgues, Maryvonne de Thy et Bernard Le Priellec.
 Derrière : Ronan Lorgeoux et Stéphane Bonvin.

Qui sera la tête de cette liste ?
 « C'est en débat. Ce qui prime d'abord, c'est de faire le programme. »
 Avec une cible : la politique menée par le maire depuis trois mandats.
« Il faut changer de cap, martèle Ronan Lorgeoux. Locmariaquer a tourné le dos à son économie,
 à son agriculture. Nous sommes en retard dans le Plan local d'urbanisme... »
Ronan Lorgeoux, tête de liste ?
« La dette sera un des éléments déterminants de la campagne, poursuit Bernard Le Priellec,
 un colistier. Elle a explosé entre 2001 et aujourd'hui.
 La dette par habitant est de 1 097 € alors qu'elle est de 0 euro à Saint-Philibert.
 Locmariaquer est une commune très endettée. »

Jean-Michel de Mourgues, un autre colistier, en remet une couche :
 « Il y a aussi le problème de la réserve foncière.
 La commune a acheté énormément de biens meubles et immeubles.
 Tout ça coûte très cher et quelle est la finalité ? »? »
Maryvonne de Thy enfonce encore le clou :
 « Il faut changer l'esprit, le climat et la forme. On ne sollicite pas assez la population, on l'a vu pour le port. »

Suspence ?
À un peu plus d'un mois des municipales, la liste d'opposition a le couteau entre les dents.
Alors, qui sera la tête de cette liste nommée « Dialogue et dynamisme à Locmariaquer » ?
 Les colistiers ont poussé Maryvonne de Thy a y aller.
Mais celle-ci ne le souhaite pas.
Ronan Lorgeoux devrait donc officialiser sa candidature dans les prochains jours.
D'après le journal Ouest France du 19.2.2014


Dimanche 16 Février 2014

Dans le cadre des élections municipales

Invitation trouvée dans les boîtes à lettres le 10.2.2014

Samedi 14 décembre 2013
Elections municipales: une deuxième liste

Maryvonne de Thy et Ronan Lorgeoux montent une liste
Maryvonne de Thy et Ronan Lorgeoux préparent une liste face à la municipalité sortante.
Élus il y a 6 ans sur une liste d'alternance à la municipalité actuelle,
 Maryvonne de Thy et Ronan Lorgeoux souhaitent exprimer une alternative qui leur semble nécessaire à la démocratie communale

. « Cette expérience doit se poursuivre avec les prochaines élections municipales ou scrutin de liste
(fin de la possibilité du panachage entre les listes, parité hommes/femmes).
 Nous invitons les Locmariaquérois à bien réfléchir dès le premier tour.
 Quelles ont été les évolutions pour Locmariaquer dans tous les domaines aux cours des 3 mandats précédents ?
La politique de développement de la commune se résume
 à la construction d'un lotissement tous les 10 ans.
 Nous avons d'autres ambitions pour notre commune. »
C'est pourquoi Maryvonne de Thy et Ronan Lorgeoux préparent leur liste face à la municipalité sortante.
« Nous appelons les Locmariaquérois à nous rejoindre pour exprimer leurs besoins et
 leurs projets, et construire ensemble un programme pour une commune plus dynamique,
 plus transparente, et qui se projette dans l'avenir :
 développement de l'emploi, démocratie active et qualité de vie. »

Ouest-France du 14.12.2013


Vendredi 20 décembre 2013

 DEBUT DE LA CAMPAGNE ELECTIONS MUNICIPALES

PREMIER ROUND ou 1-1, balle au centre
L'opposition tacle le maire et prend un carton jaune
La polémique
À Locmariaquer, les municipales, c'est parti ! a semaine dernière, Maryvonne de Thy et Ronan Lorgeoux nt annoncé qu'ils montaient une liste. (Lire plus bas)
Les deux conseillers municipaux d'opposition n'ont pas attendu longtemps pour lancer
 la première banderille des municipales.
Dans le rôle du taureau dans l'arène, le maire, qui tentera de briguer un nouveau mandat en mars prochain.

L'objet du courroux de Maryvonne de Thy et Ronan Lorgeoux ?
 L'espace d'expression de l'opposition dans le bulletin municipal.
« À l'approche des élections, le maire a décidé de confisquer le bulletin d'information municipal
 en y supprimant la page de l'opposition. Donc, exit la voix de l'opposition...
 Il ne reste plus que l'exposé démagogique des réalisations de l'équipe en place et tous les satisfecit qui vont avec.
 Sans plus aucune voix critique pour discuter le bien-fondé, ou pas, de ces réalisations et de leurs coûts. »
Les deux élus de l'opposition en remettent une couche :
 « Les conseillers dissidents, élus par 40 % des Locmariaquérois, dénoncent vigoureusement cette dérive de la démocratie vers l'oligarchie (petit groupe de décideurs) à l'approche de la campagne électorale des municipales. »

Le tacle est appuyé.
 Mais lorsqu'on tacle trop sévèrement, on s'expose à prendre un carton jaune.
 C'est ce que fait Jean Coudray.
Le premier adjoint, qui est chargé de l'élaboration du bulletin municipal, a enfilé la tunique d'arbitre.
 « Le maire a considéré qu'en période électorale, il ne rédigerait pas d'éditorial comme dans les bulletins précédents.
 Pour la même raison, il n'y aura pas d'article d'expression libre pour l'opposition.
 Maryvonne de Thy et Ronan Lorgeoux étaient présents lors de la commission qui a préparé
 le bulletin municipal du mois de janvier.
 Il n'y a alors eu aucune contestation de leur part quant aux propositions d'articles. »
Ouest-France du 20.12.2013
A suivre, bien sûr...


Samedi 4 janvier 2014
Elections municipales:
DEUXIEME ROUND
Ou la Gué-guerre des communiqués de presse

Suite du  20 décembre  2013
Tribune dans le bulletin municipal : l'opposition réagit
 Maryvonne de Thy et Ronan Lorgeoux, deux conseillers d'opposition,
 qui préparent une liste aux municipales réagissent aux propos du 1er adjoint Jean Coudray.
Et veulent « rappeler la réalité des faits ».
 Depuis le début du mandat, expliquent-ils
 « les conseillers de l'opposition disposent d'une page d'expression libre dans le bulletin municipal.
 Pour le second numéro de 2013, les responsables des différentes associations sont priés - le mardi 15 octobre -
de renvoyer leurs écrits au plus tard dix jours après ».
Délai respecté.
Les deux conseillers indiquent que leur texte « parvient à la mairie le vendredi 18.
 Ce même jour pourtant, nous sommes mis devant le fait accompli :
 dans un souci de neutralité, le maire a pris la décision de ne pas faire paraître la page Expression libre. »
Maryvonne de Thy et Ronan Lorgeoux estiment que
 « le maire a pris une décision unilatérale sans consultation préalable. Il a manifesté une volonté délibérée - à quelques mois des municipales -
 de se faire une idée des intentions des conseillers dissidents.
Opéré une rétention d'information vis-à-vis de la population. »

Pour eux, cela « caractérise l'état d'esprit avec lequel sont menées les affaires de la commune [...].
Le maire était absent lors de la dernière « commission communication »
ayant pour ordre du jour la mise au point du dernier bulletin municipal.
Nous n'avons donc pas eu la possibilité de l'interpeller.
 Dans cette situation, la maxime « Qui ne dit mot consent » ne se vérifie pas ! », notent enfin les conseillers d'opposition
D'après un article d'Ouest-France du 4.1.2014

 


 

  Retour "A l'Affiche "

Note: (1) :  WM  = abréviation de  webmaître


Source principale : le quotidien Ouest-France