AVRIL 2020 / ARCHIVES
En raison du Coronavirus , le confinement annule les manifestations extérieures

 Même celles signalées sont sans doute supprimées ...

mais par contre cette période de confinement peut être propice à la lecture...
Si vous voulez lire " local" les auteurs morbihannais vous attendent sur site:
www.ecrivainsdu56.bzh; à la page http://www.ecrivainsdu56.bzh/presentationdusite.htm

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Les mardis et samedis
 Petit Marché
(hors saison ) sur la place Dariorigum 
 
( Place du port  j
usqu'à 13h )
     
Site
des mégalithes 
,
 ouvert gratuitement au public.
Le 1ier dimanche du mois, ( Ce 5 avril 2020 ),de novembre à mai, le site des mégalithes de Locmariaquer
 Le Centre des monuments nationaux, qui gère le site,
 poursuit ainsi sa politique d'accès des monuments à un public le plus large possible.

 Ce site accueille un ensemble de trois monuments mégalithiques de première importance
datés de 6 500 ans (période du Néolithique) :
le Grand menhir brisé, qui est la plus grande stèle connue en Europe,
 le tumulus d'Er Grah et le dolmen de la Table des Marchand.
 
Des visites commentées sont organisées
Horaires d'ouverture :
Septembre à avril : 10h - 12h30 et 14h - 17h15


En savoir plus sur cet ensemble remarquable  

Site géré par la SOGEMOR : entrée payante.
Renseignements pratiques à l'adresse:
http://www.site-megalithique-locmariaquer.fr/
ET
1
EXPOSITION "CARNAC ÇA CLAQUE, LOCMARIAQUER, ÇA GÈRE "
 Du 8 JUIN 2019  au 30 AVRIL 2020
Exposition ouverte à tous sans supplément au droit d'entrée

Le projet réalisé:Travail encadré par le collectif d’affichistes graveurs La Maison
Les élèves du collège Les Korrigans de Carnac prennent en main la promotion de leur territoire
 en plaçant le patrimoine mégalithique au centre d’une démarche de création graphique.
 Leurs affiches, largement inspirées par les campagnes promotionnelles du 20ème siècle,
 associent slogans percutants et paysages mégalithiques locaux.
 Réalisées à la suite d’une initiation à la gravure,
 ces images proposent aux visiteurs une iconographie intégralement renouvelée.

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Et aussi
Autres mégalithes à découvrir ou à visiter gratuitement 

Office de tourisme

et après ?


A propos du Coronavirus

 Du samedi  28 mars  2020
Dans le pays d’Auray, elles se sont aussi mises à l’ouvrage

Couturière à Locmariaquer, Christine Rossignol coud des masques de protection.
(Si besoin , faire sa connaissance  
 )
« L’idée m’est venue en lisant un article du CHU de Grenoble qui lançait un appel », explique Christine Rossignol,
 couturière et décoratrice (Les Bonhommes Sourire) installée à Locmariaquer
. Faute de masques chirurgicaux ou FFP2,
sur le web, on « proposait un patron en ligne et des matériaux à utiliser ».
 Elle s’est basée sur ce modèle pour se lancer.
« Aider les autres », une « évidence ».
Par rapport à la protection plus élevée apportée par d’autres types de masques,
ceux en tissu constituent
« une première barrière ». Intérieur et extérieur,
 « je les monte en coton, et dedans je place un filtre synthétique en polaire ou microfibre ».
 Les masques se portent « trois à quatre heures et doivent être changés ».
 On les ôte « par les élastiques, on les met dans un sac plastique, ensuite direction la machine à laver, à 60° ».

Christine Rossignol a commencé la semaine dernière.
 Sa fille Priscille, qui travaille de temps à autre avec elle, en confectionne aussi à Erdeven.

 Le confinement ?
 « Mes journées, c’est coudre. Beaucoup », décrit Christine Rossignol.
 La couturière, qui jardine aussi, réalise six à sept masques par jour.
 « Une petite production, pour le bourg.
 C’est ma manière de participer dans cette période difficile, d’être un peu aidant. »
 Elle poursuit : « Des gens m’ont proposé de faire de la découpe, m’ont amené du tissu, de l’élastique, etc. »
 Les masques, gratuits, sont en dépôt au Spar.

Contact :
page Facebook Christine Rossignol Pro et site
lesbonhommessourire.com

D'après l'article  journal Ouest France du 28.03.2020

Vent de crêpes bousculé par le Covid-19
Souhaitant donner une nouvelle orientation à sa vie professionnelle,
 Anne Rumeur a suivi une formation de crêpière.
Après six mois en crêperie traditionnelle, elle vient de créer Vent de crêpes.
 Anne devait
s’installer sur la cale du Guilvin du 1 avril au 30 septembre. (?)

 Le confinement mis en place
, pour contrer
la propagation du Covid-19, a bousculé ses plans.
 On retrouve Vent de crêpes le samedi matin sur le marché de Locmariaquer.
 Les crêpes sont confectionnées avec de la farine de froment bretonne.
 Les galettes 100 % sarrasin, breton aussi, sont idéales pour les intolérants au gluten.
 Côté garnitures,
 Anne a misé sur les classiques :
confiture, chocolat, sirop d’érable, sucre, beurre, ou caramel au beurre salé maison
 Pendant la période de confinement, Anne livre à domicile,
dans le respect des consignes sanitaires, tous les jours
sauf le samedi,
sur les communes de Crac’h, Locmariaquer, et Saint-Philibert. Il
suffit de commander la veille au 06 79 62 76 89 (minimum six crêpes ou six galettes).
 Un dépôt-vente a été mis en place à la boulangerie Pontgelard.
D'après l'article et la photo parus dans le journal Le Télégramme  du 18.04.2020


Photo Ouest-France du 23.04.2020

Mardi 28 avril 2020
La médiathèque et le confinement


D'après  Le Télégramme du 28.04.2020


 

Pour prendre connaissance  des archives précédentes depuis 2007: cliquez ci-dessous
 

 A l'Affiche    Archives