Ce qui a été annoncé depuis le début de l'année  2014 !

En partant ... de Locker... 

     
 

Février 2014

Vendredi 28  février 2014

Ronan Lorgeoux mène la liste Dialogue et dynamisme
La liste « Dialogue et dynamisme » à Locmariaquer a désigné à l'unanimité Ronan Lorgeoux
pour en prendre la tête.
Âgé de 45 ans, ostréiculteur, Ronan Lorgeoux est conseiller municipal d'opposition.
 « Nous voulons que ceux qui ont envie d'entreprendre puissent rester au pays », explique le candidat.
Ronan Lorgeoux aura en face de lui le maire, Michel Jeannot, qui tentera de briguer un quatrième mandat en mars prochain.

Travaux autour du parking des  camping-cars à La Falaise
 

Les débroussailleuses bio

et


 Massacre à la tronçonneuse


Photo de saison


Le triangle des ber...naches

SAMEDI  22  février 2014

« Faire la promotion de l'huître de Locmariaquer à Paris »
Entretien avec Ronan Lorgeoux, ostréiculteur et
 aussi co-listier de la 2ième liste de candidats aux élections municipales ???

Vous participez au salon de l'agriculture qui débute ce week-end à Paris...
Oui, c'est ma cinquième participation. En 2010, j'ai décroché une médaille de bronze au concours général agricole. C'est le premier salon agricole européen et le deuxième plus grand salon de France, après celui de l'automobile. Ce salon, c'est un peu la campagne à Paris. J'y tiens un bar à huîtres qui s'appelle « Les huîtres de Locmariaquer ».

Quel est l'intérêt d'aller dans ce salon ?
C'est un débouché à la vente. La Bretagne est une région très attractive. Elle a une belle image. Ça attire des gens dans le hall. Il y a aussi le côté valorisation. Je fais la promotion de l'huître de Locmariaquer. La commune est un site majeur de production dans le golfe du Morbihan. On sera deux ostréiculteurs bretons. Il y aura aussi des ostréiculteurs de toute la façade Atlantique. Je viens défendre mon terroir. L'identité du produit est très importante.

C'est un peu un marathon ce salon...
Oui. Ça dure neuf jours, du samedi 22 février au dimanche 2 mars. C'est actif du matin au soir. Entre le chantier et le salon, on va être dix à travailler. Quand on en sort, il faut une semaine pour s'en remettre.

Depuis quand êtes-vous installé à Locmariaquer ?
Depuis 1996. À la base, j'ai une maîtrise de chimie. Si j'avais travaillé dans la chimie, j'aurai dû aller à Paris ou dans la région Rhône-Alpes. Mais je voulais rester en Bretagne. Je voulais entreprendre, gérer mon truc. J'ai passé un BEP de conchyliculteur. Je suis issu d'une famille d'ostréiculteurs mais j'ai créé cette exploitation. Je suis parti de rien.

Les débuts ont été difficiles...
Ma mère m'a toujours dit : tu verras, il faut dix ans pour être ostréiculteur. Je confirme. En 2008 avec la surmortalité, j'ai eu un gros doute. Ça devenait très difficile. J'ai failli arrêter. Puis, à partir de 2010, ça a été la remontée. J'ai commencé à investir.

Comment avez-vous remonté la pente ?
La réponse à ce phénomène de surmortalité, ça a été d'amplifier les volumes de captage naturel. J'ai aussi restructuré mon système de production. J'ai surélevé ma production à cause de la pollution et des daurades qui sont des prédateurs pour les huîtres creuses. Aujourd'hui, j'ai une situation de stock favorable pour les deux années à venir. Ensuite, ça va poser problème car les conditions de captage ont été difficiles en 2013. L'ostréiculture reste une entreprise à risque. L'écrémage n'est pas terminé chez les ostréiculteurs, à mon sens.

Vous ne faites que de l'huître naturelle ?
Mon huître est à 100 % de Locmariaquer. Je fais mon captage en Charente et, après, je réalise tout ici. Aujourd'hui, beaucoup de professionnels s'interrogent au sujet de la triploïde car elle meurt plus en aval que la naturelle. Ça engendre un nouvel élan de la profession vers le naissain naturel.

David DUPRÉ. D'après le journal Ouest France du 22.2.2014

 Jeudi 20  février 2014
1- Assemblée Générale de la Société nautique
Nouveau bureau
L'assemblée générale a eu lieu samedi 15 février, au Sémaphore.
 Après les élections, un nouveau président a été élu.
Bertrand Le Formal remplace Jean-Pierre Orain qui devient vice président, comme Patrick Le Pluart ; trésorier, Frédéric Baron ;
 adjointe, Sylvie Kersuzan et secrétaire, Nicolas Cabelguen.

Bilan de la Saison d'été 2013
La météo favorable a permis de développer des activités comme le kayak de mer et le jardin des mers. Les sections funboat et funkid réservées aux débutants ont connu un bon taux de remplissage.
 Les supports ouverts aux plus jeunes ont connu une bonne fréquentation.



La Voile scolaire
Les semaines de voile scolaire sont concentrées en avril, mai et juin.
 La saison est en diminution de près de 15 % par rapport à l'an passé.
 Ce sont en majorité des établissements scolaires d'Auray et de Vannes et
 l'école publique de Locmariaquer qui participent.

Les Performances sportives
Au titre du classement général des clubs sports et performance Locmariaquer est 8e club français
 sur 160 clubs classés (26e en 2012)

. Le titre de champion de France 2013 intersérie, obtenu à Carnac en mai dernier
 est revenu au jeune équipage Solune Robert et Riwan Péron.
 En planche à voile, Lucas Jégou est sacré champion départemental 293 promotion.
 Le club compte 57 licenciés.

 Les Manifestations nautiques prévues en 2014
National Vipere du 8 au 10 mai ;
 régate du club en août ;
régate départementale catamaran le 19 octobre ;
 interligue Arc-Atlantique sur le site de l'école nationale de voile 1er et 2 novembre.

D'après le journal Ouest France du 19.2.2014

 2- ANNONCE pour le "Troc bernique ou puces de mer"
du samedi 31 mai 2014 sur le port

Vente d'objets et produits artisanaux en lien avec le monde maritime
 (produits alimentaires frais non acceptés)
. Réservation d'emplacement (2 € par ml, 30 exposants maximum).
 Gratuit pour les visiteurs de 9 h à 17 h..
 Réservation : 06 73 85 57 97,
Contact: kaeremembro@gmail.com



Mercredi 19  février 2014

La liste conduite par Michel Jeannot dévoilée :
« S'engager et agir ensemble pour Locmariaquer ».

La moyenne de la liste conduite par Michel Jeannot est de 50 ans.
De 37 à 67 ans
Michel Jeannot, maire sortant, conduit la liste « S'engager et agir ensemble pour Locmariaquer ».
 Michel Jeannot, 60 ans et en retraite en juillet prochain, part en quête d'un 4e mandat.
 Natif de Locmariaquer, a été élu conseiller municipal en 1983 et maire en 1995.
 La liste qu'il conduit pour 2014 est bouclée depuis deux mois.
 Le plus jeune a 37 ans, le plus âgé 67.


19 colistiers
« Onze membres de la majorité actuelle repartent avec moi.
 La population de Locmariaquer a augmenté passant à 1 712 habitants et
 il faut conduire une liste de 19 personnes, au lieu de 15. Je n'ai eu aucun mal à compléter la liste »,
 confie Michel Jeannot.

Le maire sortant annonce avoir encore beaucoup de choses à mener,
 la maison des associations, ainsi que le projet d'une structure adaptée aux personnes âgées.
 « Nos discussions se poursuivent avec l'agence régionale de santé, c'est un dossier compliqué. »

Réserve foncière
C'est un des enjeux du pays d'Auray et particulièrement de Locmariaquer.
 « Le coût du foncier est tel, qu'il faut, pour parvenir à réaliser des lotissements,
 faire des réserves foncières pour permettre aux familles de s'installer sur la commune. »

 Et au passage de maintenir les effectifs de l'école.

Agriculteurs
Michel Jeannot souhaite également continuer les efforts envers les agriculteurs.
 « Nous devons veiller à l'accès aux terres agricoles, commente Michel Jeannot.
 Là encore, cela passe par de la réserve foncière,
et nous encourageons la signature de baux ruraux avec les exploitants pour leur garantir l'accès à la terre. »

La liste

Michel Jeannot, 60 ans (conseiller communautaire) ;
 Lucienne Dréano, 65 ans, retraitée (conseillère communautaire) ;
Jean Coudray, 64 ans, psychologue clinicien ; Anne-Marie Le Baron-Jégo, 55 ans, salariée ostréicole ; Jacques Madec, 60 ans, retraité de l'Éducation nationale ;
 Marie-Céline Guingo, 45 ans, assistante de direction ;
 Loïc Marion, 64 ans, retraité (conseiller communautaire) ;
 Sandrine Bertho-Launay, 41 ans, ostréicultrice ;
Loïc Gouelo, 67 ans, retraité de la fonction publique ; Anne Trumel-Rumeur, 42 ans, artisan ;
Philippe Grailhe, 41 ans, employé de banque ; Laetitia Percevault, 43 ans, ostréicultrice ;
 Yann Pasco, 45 ans, gérant d'entreprise ; Marie Le Rohellec, 37 ans, infirmière diplômée d'État ;
Jean-Yves Lorgeoux, 50 ans, VRP ; Rozenn Le Rouzic, 43 ans, secrétaire :
 David Hemon, 41 ans, agent territorial ; Nadia Hervé, 37 ans, gestionnaire retraite ;
 François Begkoyian, 47 ans, directeur de société.
D'après le journal Ouest France du 18.2.2014

Pas encore de liste:" Dialogue et Dynamisme à Locmariaquer " .

Ronan Lorgeoux : « Oui, notre liste est complète »
Une partie de la liste « Dialogue et dynamisme à Locmariaquer ». Au premier plan, Jean-Michel de Mourgues, Maryvonne de Thy et Bernard Le Priellec. Derrière : Ronan Lorgeoux et Stéphane Bonvin.

Ronan Lorgeoux et Maryvonne de Thy sont des cachottiers.
 La liste montée par les deux élus d'opposition est « complète » mais pas encore dévoilée.
 « On est en capacité de se présenter aux municipales. On a le quota mais notre liste reste ouverte. »
Michel Jeannot a, lui, dégainé le premier en présentant sa liste lundi soir (lire plus haut).
 Le maire a pris une longueur d'avance dans la course aux municipales
 mais Ronan Lorgeoux et Maryvonne de Thy sont en embuscade.
« On a fait une première réunion publique dimanche dernier. On communiquera notre liste très prochainement. »


Une partie de la liste « Dialogue et dynamisme à Locmariaquer ».
 Au premier plan, Jean-Michel de Mourgues, Maryvonne de Thy et Bernard Le Priellec.
 Derrière : Ronan Lorgeoux et Stéphane Bonvin.

Qui sera la tête de cette liste ?
 « C'est en débat. Ce qui prime d'abord, c'est de faire le programme. »
 Avec une cible : la politique menée par le maire depuis trois mandats.
« Il faut changer de cap, martèle Ronan Lorgeoux. Locmariaquer a tourné le dos à son économie,
 à son agriculture. Nous sommes en retard dans le Plan local d'urbanisme... »
Ronan Lorgeoux, tête de liste ?
« La dette sera un des éléments déterminants de la campagne, poursuit Bernard Le Priellec,
 un colistier. Elle a explosé entre 2001 et aujourd'hui.
 La dette par habitant est de 1 097 € alors qu'elle est de 0 euro à Saint-Philibert.
 Locmariaquer est une commune très endettée. »

Jean-Michel de Mourgues, un autre colistier, en remet une couche :
 « Il y a aussi le problème de la réserve foncière.
 La commune a acheté énormément de biens meubles et immeubles.
 Tout ça coûte très cher et quelle est la finalité ? »? »
Maryvonne de Thy enfonce encore le clou :
 « Il faut changer l'esprit, le climat et la forme. On ne sollicite pas assez la population, on l'a vu pour le port. »

Suspense ?
À un peu plus d'un mois des municipales, la liste d'opposition a le couteau entre les dents.
Alors, qui sera la tête de cette liste nommée « Dialogue et dynamisme à Locmariaquer » ?
 Les colistiers ont poussé Maryvonne de Thy a y aller.
Mais celle-ci ne le souhaite pas.
Ronan Lorgeoux devrait donc officialiser sa candidature dans les prochains jours.
D'après le journal Ouest France du 19.2.2014


Dimanche 16 Février 2014

Dans le cadre des élections municipales
Invitation trouvée dans les boîtes à lettres le 10.2.2014



Renseignements à la Médiathèque

SAMEDI 15 Février 2014
Repas du Basket-club

Le Basket-club organise un repas ouvert à tous, licenciés et non-adhérents,
à la salle polyvalente, à partir de 19 h.
Apéritif offert, entrée campagnarde, tajine de poulet avec boulghour, gâteau et café.
Tarif : 9,50 € par personne sur place.
 Le repas est aussi proposé à emporter pour le prix de 5 € (venir avec récipient).
 Les bons d'inscription sont à retirer auprès de l'office de tourisme, au gymnase,
 ou dans les commerces (boulangeries, supérette).
 Bon à retourner auprès de l'office de tourisme.
Inscription : tél. 06 81 44 27 72.


Samedi 8 Février 2014

Vente de terreau horticole

L'amicale du personnel communal organise une vente de sacs de terreau.
A l' accueil de la mairie
. L'amicale du personnel communal organise une vente de sacs de terreau horticole.
 Le bon de commande est à retirer et à déposer à l'accueil de la mairie les samedis 8 et 22 février de 10 h à 12 h.
  Contacter Hervé Kersuzan au 06 45 75 88 07.


 A la médiathèque

1 - Exposition « Galettes du monde »
 du 1er février 2014 au 1er mars 2014

L'exposition de photos raconte le festival Galettes du monde
qui se tient à la fin du mois d'août à Sainte-Anne-d'Auray.
 De belles images sont présentées valorisant l'action humanitaire et culturelle des associations
 leur savoir-faire culinaire, artisanal et artistique.
La médiathèque a inauguré sa nouvelle exposition
qui a pour thème les « galettes du monde ».
 Les responsables de l'association de Sainte-Anne-d'Auray, accompagnés de Jacques Madec, adjoint à la culture sont venus présenter leurs photos.
Cette exposition rappelle notamment que la galette n'est pas uniquement consommée en Bretagne.
 Dans de nombreux pays des cinq continents,
 elle est l'une des bases de l'alimentation.
 Les photographies présentent l'étonnante variété de recettes cuisinées en Afghanistan, en Bolivie,
au Mexique, au Vietnam, en Polynésie et
dans de nombreux pays à travers le monde.
 

Aux enfants
En parallèle, la médiathèque invite les enfants à venir déguster des crêpes le mercredi 5 février  2014
de 15 h à 17 h 30.
 Ils pourront ainsi venir goûter, voir les photos et consulter les livres mis à disposition.

Exposition jusqu'au 1er mars, entrée gratuite et ouverte au public aux heures de permanence.
 Le festival « Galettes du monde » se tiendra à Sainte-Anne-d'Auray les 23 et 24 août 2014.

Salle Jean-Baptiste Corlobé, médiathèque, 2 bis, rue de la Plage, Locmariaquer. Gratuit. Renseignements au 02 97 57 32 64.


2- Concours de poésie  (Rappel)

 « Dans le cadre du trophée de la poésie jeunesse, nous avons reçu de nombreux poèmes en français et
en breton.
 Cette année, le thème retenu est "Un rêve de voyage", rappelle Catherine Lepage,
 responsable de la médiathèque.
 Il est toujours possible, pour les classes et les enfants, d'envoyer leur création.
 Les poèmes peuvent être remis jusqu'au 31 mars 2014 ».

Ils sont à envoyer à mediaoueg@locmariaquer.fr sous format word avec la possibilité d'être illustrés,
 traduits en image (format jpeg), en son (format MP3) ou création plastique
 (déposée à la médiathèque après contact).

(   En savoir plus   )


3- Collecte d'Objets de la Première Guerre mondiale (Rappel)

Jacques Madec, adjoint à la culture, a relancé son appel à toutes les personnes
qui ont eu un membre de leur famille, soldats ou non, lors de la guerre 14-18.
 « Nous recherchons des objets, des documents, des photos,
 des courriers qui pourraient être présentés le temps d'une exposition.
 Notre objectif est de mettre en valeur nos anciens combattants
 mais aussi d'avoir un rôle pédagogique pour les générations actuelles. ».

Contact :
mairie, tél. 02 97 57 32 32 ;
 médiathèque Zénaïde-Fleuriot, 2 bis, rue de la Plage, tél. 02 97 57 32 64.
(   En savoir plus  
)


DIMANCHE 2 Février  2013
Site des mégalithes : accès gratuit ce dimanche
Gratuit le premier dimanche du mois

De novembre à mai, le site des mégalithes de Locmariaquer reconduit l'opération de gratuité, chaque 1er dimanche du mois.
 Contact : 02 97 57 37 59, locmariaquer@monuments-nationaux.fr
, www.locmariaquer.monuments-nationaux.fr/
Horaires d'ouverture
De 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h 15.
 Les derniers accès aux monuments se font à 16 h 45. 

 L'entrée est gratuite pour  tous
(en savoir plus: sur ce site remarquable :  

Du vendredi 31 au samedi 1°: de 110 à 114

Pêche à pied : un programme de conseils... vitaux

À l'heure des grandes marées, ils sont des milliers à chasser le mollusque et le coquillage
 sur nos rivages.
 Le syndicat du Golfe veut les sensibiliser sur un environnement et une précieuse ressource
 à préserver.
Reportage
Avec les grandes marées des dizaines de milliers de pêcheurs sont à pied d'oeuvre,
 de la côte basque jusqu'à la côte d'Opale.
 Voilà qui n'est pas sans incidences sur la ressource, qui peine parfois à se remettre de ce flot humain. D'autant que 85 % d'entre eux ne connaissent pas la réglementation en vigueur en matière de pêche à pied dite de loisirs.

Fort de ce constat, le syndicat intercommunal d'aménagement du Golfe du Morbihan (SIAGM),
 emboîte le pas aux associations Lodde de l'île d'Oléron et Vivarmor Nature de Saint-Brieuc,
 rompues à l'analyse des pratiques de pêche amateur.

Pas une enquête de police...
« Rien ne sert de faire un trou d'obus pour emplir son panier, mieux vaut observer et
se renseigner sur les bonnes méthodes »
, fait remarquer Danièle.
 Une bénévole originaire de Locmariaquer venue prêter main-forte avec son mari René,
 aux jeunes enquêteurs mobilisés hier matin sur le rivage de Locmariaquer.
La marée est basse. Sur la plage des Pierres plates, face à l'île de Méaban, des dizaines de pêcheurs cueillent les huîtres sauvages.
À la rencontre des pêcheurs matinaux, des membres du SIAGM, épaulés par ceux de VivArmor Nature et Iodde-Marennes Oléron.

Calepin en main, il faut poser les bonnes questions et donner des conseils nourris de bons sens.
 Les « enquêteurs » sont tous impliqués dans le programme expérimental « Life »
 pour une gestion durable et concertée de la pêche à pied de loisir.

 Une enquête de terrain de trois ans sur le littoral français
 visant à sensibiliser les pêcheurs amateurs.
 Il y a là, Margaux de Granville ou Franck de Saint-Brieuc, venus partager
 pour certains une expérience de 10 ans.
Des Morbihannais bien sûr, dont Ronan Pasco ou Jonathan Pothier.
Au milieu des rochers, ils discutent pied à pied avec les pêcheurs, le temps d'une marée.
. « Ça se passe formidablement bien, si on les aborde gentiment, sourit Margaux. Le courant passe et les pêcheurs apprécient nos conseils. C'est enrichissant. On ne fait pas la police ».

Préserver la vie
Des amateurs qu'il faut non seulement sensibiliser à une meilleure pratique mais aussi comptabiliser. « Pas si simple, admet Ronan Pasco, membre du SIAGM.
 On sait que dans le golfe, ils peuvent être jusqu'à 6 000.
 Nous avons même testé les survols en avion pour compter tout ce monde, sachant que les grandes marées humaines vont d'avril à septembre ».
Le programme veut mobiliser des bénévoles sur trois ans au contact des amateurs de coquillages
 pour transmettre les bons messages.
 Souvent eux-mêmes puisés dans la mémoire des anciens.
 « Ils avaient du bon sens tout simplement, explique Franck.
 Soulever trop de pierres (les champs de blocs) et ne pas les replacer systématiquement,
 tue une espèce animale sur trois à chaque marée... »
Les pierres verdissent, les algues brunes pourrissent, les pierres blanchissent.

La vie s'en va quoi...
Journal Ouest-France du 31/01/2014

 

Note: (1) :  WM  = abréviation de  webmaître


Source principale : le quotidien Ouest-France

                       
Pour prendre
connaissance
 
des informations précédentes      

depuis 2007
      

PUBLICITES
pour votre hébergement ou votre nom de domaine