Ce qui a été annoncé depuis le début de l'année  2013 !

En partant ... de Locker... 

     

Septembre 2013

 Des " Jaunes " envahissent  " Les Pierres Plates ", des Extra-terrestres  sans doute?
Photo prise le 21.9.2013


Dimanche 29 septembre  2013
L'AGG en attente...de victoire !

Le nombre de clubs morbihannais de District qui disputeront le quatrième tour de la Coupe de France le 29 septembre 2013
 : Saint-Perreux (D1), le FCK Quéven (D2), Penquesten (D2) et La Trinité-Surzur (D2) et Locmariaquer (D3).
 Le Petit Poucet a réalisé l'exploit du quatrième tour en dominant Muzillac (PH), 3-2.
 Les hommes d'Alain Marenne doivent maintenant attendre avec impatience le tirage au sort jeudi,
 en espérant peut-être croiser la route de la GSI Pontivy (CFA).

Les footballeurs rêvent d'un nouvel exploit en Coupe de France
Article Ouest France du 24.9.2013
Une équipe solidaire
Le 15 septembre, l'Avant-garde du Golfe, de Locmariaquer, s'est qualifiée
 pour le 4e tour de la Coupe de France de football en battant 3-2 l'équipe de l'Olympique sport Muzillac (PH). C'est un exploit pour une équipe qui évolue en 3e division,
 soit trois divisions en dessous de son adversaire du jour.

« Le scénario était idéal. On a mené rapidement 2-0 grâce à des buts magnifiques de Philippe Le Goupil », explique Alain Marenne, l'un des deux entraîneurs avec Franck Guillemoto.
 L'équipe s'est ensuite montrée solidaire malgré le retour au score de Muzillac à 2-1 avant la mi-temps.
 Le but d'Olivier Capdeville à cinq minutes de la fin sonnera
comme une délivrance pour tout le groupe Locmariaquerois.

Monter en deuxième division
« Nous sommes très heureux de ce résultat. Je suis content pour mes joueurs
 qui n'ont pas tous joué à ce niveau de compétition, se félicite Alain Marenne.
 Ces matchs doivent nous servir pour le championnat.
 Nous jouons la montée en deuxième division, ce qui serait plus conforme aux ambitions du club. »

Ergué-Gabéric au prochain tour
L'Avant-garde du Golfe de Locmariaquer est désormais le Petit Poucet de la compétition.
 Le président Jean-Noël Le Grand est ravi du tirage pour le tour prochain.
 « Nous héritons d'Ergué-Gabéric, une petite ville du Finistère qui évolue en DSR.
 Ce sera dur mais en coupe tout est possible, nous l'avons déjà montré. »

Le match aura lieu le dimanche 29 septembre au stade de Locmariaquer.

100 licenciés
Au-delà de ce fabuleux résultat, Jean-Noël tient à souligner la bonne santé du club :
 « Le club vit bien. Nous avons plus de 100 licenciés.
 Les équipes de jeunes progressent sous la houlette d'Olivier Bertho, responsable de l'école de foot.
 Les bons résultats doivent nous servir à développer le club et à montrer qu'il existe. »

Article Ouest France du 26.9.2013


Le Président et l'entraîneur
Coupe de France (4e tour).
 Locmariaquer (D3) - Ergué-Gaberic (DSR),
 dimanche (15 h).

Une qualification aurait les allures d'un énorme exploit.

 Le Petit Poucet aura tout à gagner.
Ça l'arrange. Et apparemment, c'est bien le seul. Alain Marenne
, coach de l'Avant-garde du Golfe de Locmariaquer (D3),
 est ravi d'avoir tiré un gros poisson hors du département.
 Alors que son président et ses joueurs auraient préféré affronter une cylindrée des alentours,
 lui se délecte de cette confrontation face à une formation d'Ergué-Gaberic (DSR) inconnue au bataillon.
 Car s'il y aura bel et bien un effet de surprise, il aura lieu dans les deux sens :
 « Pour nous, c'est la finale ! Tout le monde est un peu déçu par le tirage, pas moi.
 C'est même mieux, je trouve. Si nous étions tombés sur une équipe comme Auray, Ploemel ou Locminé,
 ça aurait été différent car les joueurs se connaissent plus ou moins.
Là, cette équipe d'Ergué-Gaberic ne sait pas où elle va mettre les pieds.
 Et ça, c'est déjà un bon point ».

Un argument plaidant incontestablement en faveur des Locmariaquérois.
 Mais à écouter leur président, Jean-Noël Le Grand, ce ne sera pas suffisant.
 Car question qualification, il n'y croit pas trop :
 « Nous n'allons pas rêver. Il y a quand même cinq divisions d'écart.
 Il nous faudrait un maximum de réussite pour passer, un peu comme au tour précédent face à Muzillac »
. Trop pessimiste, Monsieur le Président ?
 « Non. Mais avouez que ce serait vraiment la grosse surprise si nous les éliminions. »

 Un peu d'histoire et « Une vraie saveur »
L'AGG Locmariquer a déjà connu les joies d'un quatrième tour, voici neuf ans (en 2004).
Elle évoluait en D1 à l'époque et était tombée face à Lanouée (également en D1).
Jean-Noël Le Grand s'en souvient comme si c'était hier :
 « Nous aurions mérité de passer, mais avions finalement perdu lors de la prolongation (2-1).
 De cette épopée, il ne reste que Jérôme Le Clanche, notre libero et capitaine »
.
 L'histoire n'étant pas écrite à l'avance, rien ne dit que les Locmariaquérois
s'arrêteront de nouveau à ce niveau.
 D'ailleurs, Alain Marenne compte bien donner les clés de la réussite à son groupe :
 « Pour moi, ce match possède une vraie saveur.
 Après, si nous jouons comme dimanche dernier en championnat, nous en prendrons quinze !

Je vais donc essayer d'offrir aux joueurs l'occasion de se sublimer ».
 Si ses hommes veulent se frotter à un cador du coin lors du prochain tour, ils en ont tout intérêt.
 Et ce n'est pas Alain Marenne qui s'en plaindra..


Samedi 28 septembre 2013

Derniers réglages avant la disparition de la communauté des 3 communes
et la mise en place de la nouvelle nouvelle intercommunalité

Les élus de la communauté de communes des Trois-Rivières se sont réunis jeudi 26 septembre 2013
 à la mairie de Locmariaquer.
 Il a été beaucoup question de transfert de charges et de reprise de compétences
 en vue de l'arrivée de la future intercommunalité.

Éclairage et plages
La compétence de l'entretien de l'éclairage publique ne sera pas intercommunale,
elle l'était pour les Trois-Rivières.
 Les élus ont reporté vers les communes le marché de l'entretien.
 « Le montant initial du marché était de 14,90 €, par an et par foyer lumineux », a rappelé Michel Jeannot. Locmariaquer, Crac'h et Saint-Philibert devront s'acquitter de la facture à partir du 1er janvier
 au prorata de son nombre de lanternes et d'armoires électriques dans sa commune.
Pour l'entretien des plages, même combat.
 La compétence ne sera pas communautaire dans l'immédiat.
 En attendant, les élus de la CC3R ont voté la rétrocession de cette charge aux communes
 qui la composent avec trois abstentions et un vote contre.

Petite enfance
Le service mis en place est particulièrement performant et développé.
 Cette compétence-là est bien prise par la nouvelle intercommunalité,
mais ce n'est pas sans inquiéter les élus de la CC3R.
 Didier Robic, le premier. « Je me pose la question de savoir si la qualité de service sera maintenue, »
 
a-t-il objecté craignant de se voir « piquer les moyens ».
 Michel Jeannot a pondéré le propos.
 « Durant deux ans les communes pourront continuer avec ce qu'elles ont mis en place,
nous avons 2 ans pour donner à la grande intercommunalité les moyens de se saisir de cette compétence. »

Espace Jeunes à Saint-Philibert
L'espace jeunesse ouvert aux plus de 12 ans est situé dans le centre bourg.
 La fréquentation va croissante.
 La CC3R envisage de créer sous forme de bâtiment modulaire un nouveau lieu d'environ 100 m2
 « dans l'enceinte du parc des sports, a expliqué Didier Robic,
 il existe déjà un bâtiment modulaire sur ce site. » Le coût du projet a été estimé à 101 301 €.

Accueil de loisirs
Il est envisagé à Crac'h et il est joliment baptisé Maison de vie
 « Il abritera médiathèque, espace multimédia, accueil de loisirs,
 espace jeunes et un nouveau restaurant scolaire. »

Pour le seul espace jeunes et l'accueil de loisirs, le projet est estimé à 2 121 750 €.
 Le projet sera porté par la commune de Crac'h mais
 un groupement de commandes devra être mis en place pour
 permettre le règlement des dépenses incombant à la CC3R.
article d'Ouest France du 27.9.2013


Mercredi 25 septembre 2013
1-Conseil municipal

A 20 h 30, salle du conseil
En délibération
. Dénomination voie, projet déclassement domaine public, avis suite enquête Kerinis,
acquisition parcelle, assujettissement logements vacants, subventions,
décisions modificatives, comptes rendus, modification tableau effectifs,
 réforme territoriale, contrat office langue bretonne.

2 -Reprise des cours de danses bretonnes.aux Danseurs du Golfe
 A 20 h 30, salle polyvalente La Ruche, impasse de la Ruche
. Initiation ou perfectionnement aux danses bretonnes tous les mercredis.
Ouvert à tous, débutants ou confirmés
. Inscription sur place (premier cours de découverte gratuit).

Dimanche 22 septembre  2013

  La 26e édition du mérathon part de Locmariaquer
Chaque année en septembre le mérathon est inscrit au calendrier des manifestations nautiques
 sur la rivière d'Auray.
 « Il aura lieu le dimanche après-midi 22 septembre entre Locmariaquer et Auray »,
 explique Jean-Yves Galerne le président du club de canoë-kayak.
Mercredi en fin de journée il a réuni dans le local du club plusieurs bénévoles
 en charge de l'organisation et de la logistique de la compétition.
 « Cela nécessite des moyens importants, en particulier les vedettes de sécurité.
 C'est la première compétition de la rentrée. Une location de kayak est possible
. Le départ de Locmariaquer est prévu vers 15 h, en fonction de la marée ».

Départ de Locmariaquer vers 15 h en fonction de la marée.
 Le départ esta donné de la plage de Locmariaquer, et l'arrivée jugée à Auray (Saint-Goustan),
 après des parcours de 12 et 24 km.

 Inscription : www.kaCanoë-kayak
.

 tél. 06 82 33 67 79


Samedi 14 septembre 2013

1- Reprise des activités de
SPORT, CULTURE ET BONNE HUMEUR ,le 16 septembre 2013
A lire

2 - Société nautique : rentrée de l'école de sport
L'école de voile de la société nautique de Locmariaquer rouvre ses portes ce samedi.
Dans le cadre de la journée du Jeune régatier,
 la Société nautique effectuera la rentrée de l'école de sport ce samedi 14 septembre, à partir de 13 h 30.
 Les activités de l'école de sport (planche à voile et catamaran) sont destinées aux jeunes de 8 à 17 ans
 désireux d'améliorer la pratique de leur sport de glisse favori.
La Société nautique propose également chaque samedi aux jeunes et
 aux moins jeunes des séances de planche à voile et catamaran dans le cadre
d'une pratique « loisirs » plus douce.

Programme de l'après-midi : mise à disposition des supports, informations, inscriptions.

Contact : tél. 02 97 57 36 41,
www.snloc@wanadoo


Vendredi 13 septembre 2013

Les libraires indépendants se groupent
Alain Lamarre, de la librairie Vent de Soleil (Auray ), travaille avec des confrères et consoeurs
 à la création d'une association de libraires indépendants.
 « C'est difficile de vivre de ce métier, les marges sont très petites sur le livre neuf, explique Enrica Fourès.
 Et les frais de port sont très élevés. »
 La solution ?
 Mutualiser davantage et faire peser les charges de livraison sur plusieurs libraires
 « Avec Bazoom, nous allons nous associer avec la Librairie du Golfe à Locmariaquer et celle de Port-Maria à Quiberon,
 annonce Alain Lamarre.
Il nous arrive déjà de nous dépanner lorsque l'un possède en stock un livre que l'autre n'a pas. »

Dimanche 15 septembre
 2013

Cliquer pour agrandir

 A 17h, à la chapelle du Moustoir
H.Robert, auteur-compositeur interprétera ses nouvelles chansons,
 plus d'une heure de concert, lumières et sonorisation.
Des textes bien écrits, les mots justes, des rythmes variés sur ses guitares aux sonorités différentes
. Tarif : Libre participation.
Contact : www.hrobertchansons.com
 Journal Ouest-France du 31/07/2013


A la médiathèque du 7 septembre au 12 octobre2013

Exposition présentant les lauréats du prix 2 012
 des maisons du Morbihan.


Cette exposition du CAUE
(Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environnement)
 a pour but d'encourager
 la vitalité créative du département en matière
d'architecture,
 d'urbanisme et
 d'environnement.
 Ouvert : mardi, mercredi, samedi de 10 h à 12 h,
mercredi de 15 h à 18 h, vendredi de 16 h à 19 h.
 Du samedi 7 septembre au samedi 12 octobre,

 salle Jean-Baptiste Corlobé  : 02 97 57 32 64.
En savoir plus sur la CAUE    www.caue56.fr

 D'après article d'Ouest France du 7.9.2013

Mercredi 4 septembre 2013
 Benoît Vassent  traverse le Golfe en 32 minutes

D'après article d'Ouest France du 4.9.2013
Entre Port-Navalo et la pointe de Kerpenhir

L'eau était à 19 degrés.
 Mais cela n'a pas refroidi l'ardeur du nageur vannetais Benoît Vassent, 50 ans,
qui a traversé, vendredi, à la nage, sans palme ni combinaison,
 le goulet d'entrée dans le Golfe du Morbihan.
 Cela s'est déroulé entre 19 h 15 et 19 h 47,
soit une traversée de 32 minutes, entre Port-Navalo et Locmariaquer.

2,5 km au final
La distance initiale ? 1 km.


A son arrivée au pied de N-D de Kerdro.
Photo  Ouest France du 4.9.2013

 . Mais elle a été rallongée pour cause de forts courants.
 Au niveau de la Décharge, endroit réputé pour ses remous, le courant a en effet déporté le nageu
 vers le large pendant 15 minutes et ce n'est pas une ligne droite qu'il a suivie mais une courbe, soit 2,5 km.
 Il a dû fortement réduire son allure : il a nagé à 0,9 noeud au lieu de 2 noeuds habituellement.
 Mais il en fallait plus pour le décourager...

Palmarès Précédent
Le nageur n'en est pas à son coup d'essai
. Il a inscrit à son CV plusieurs traversées d'envergure
 comme celle de Santa Cruz en Californie en 2005, Dakar-île de Gorée au Sénégal en 1996,
Port-Louis- île de Groix et Quiberon-Belle-île en 1993, île d'Alcatraz-San Francisco en 1995
 et surtout la traversée de la Manche en juillet 1994.
 Benoît Vassent a également été membre de l'équipe de France de natation (liste préolympique) entre 1979 et 1982, deuxième au championnat de France espoir aux 1 500 m en 1979,
 finaliste aux championnats de France aux 400 m nage libre et 200 m papillon (1979 -1982)...
 Un champion, un vrai, qui ne devrait pas en rester là


Lundi 2 septembre 2013.
Un début de réponse au " vertissage" du guil
vin?

 Article du journal Journal Ouest-France du 31/08/2013
L'amélioration des eaux littorales exige encore plus
Les ostréiculteurs savent que le maintien de leur activité est directement lié à la qualité des eaux.
 D'où la démarche de sensibilisation engagée au sein de Cap 2000 dont c'était l'assemblée générale, vendredi, à Auray.
Professionnels, élus, techniciens et fonctionnaires ont sonné à nouveau la mobilisation le 30 août 2013 à Auray.

 Les oreilles de certains maires, ont dû tinter.
Les conchyliculteurs avaient menacé de pointer les communes qui resteraient inertes
 ou traîneraient les pieds face au problème de la dégradation de la qualité des eaux d'estuaires.
 À Cap 2000, association qui regroupe des conchyliculteurs, agriculteurs et pêcheurs, on préfère l'approche consensuelle.
 Ce qui n'empêche pas de donner, si nécessaire, les chiffres d'analyse en les localisant
, tout en se gardant de désigner nommément les collectivités en cause.

 Une transparence toute en subtilité.
« Dans la démarche qu'on a enclenchée avec le syndicat ostréicole de Locmariaquer et les collectivités concernées, dont Locmariaquer, on ne reste pas dans le non dit, contrairement à ce qu'on peut voir dans d'autres communes »,
insiste Bruno Amossé, ostréiculteur, lors de l'assemblée générale de l'association, vendredi à Auray,
 au siège du comité régional conchylicole
 « Des contaminations directes ont été identifiées et des problèmes résolus, ce qui ne signifie pas que tout est fait. Mais cela pousse tout le monde à agir dans le même sens. »
Même si quelques propos aigres-doux ont parfois amené certains représentants de l'administration à sortir de leur réserve, chacun a entonné, de bon coeur, le refrain de la mobilisation générale des différents acteurs.
 Avec une belle dose de réalisme.

Des élus diversement sensibilisés
« Mettons, tous ensemble, les moyens sur les endroits où c'est le plus urgent », a exhorté Philippe Charretton,
directeur départemental des territoires et de la mer (DDTM).
 « Il faut alors que les élus qui n'ont pas encore compris s'y mettent », pondère Sébastien Lemoine, président de Cap 2000.
« Des collectivités se préoccupent du problème, les compétences techniques des acteurs ont progressé..
. Il y a des signaux encourageants »
, se rassure Didier Louis, de l'Agence régionale de santé
« On peut penser que dans 3-4 ans, on, aura identifié la moitié des sources de pollutions les plus importantes
 et qu'on les aura éradiquées. »

Optimiste ?
 D'ici là, il va bien falloir donner un sérieux coup de balai dans le fond de plusieurs estuaires morbihannais
qui ne sentent pas vraiment la rose.
 À commencer, peut-être, par la rivière de Noyalo qui risque un déclassement en catégorie C.
Un déclassement qui affecterait directement la pêche à pied à la palourde.
« On a abandonné le suivi sur le haut de la rivière de Noyalo (vers Theix et Vannes) tellement il est impacté :
 les résultats étaient catastrophiques »,
annonce Pierre-Yves Roussel, technicien de CAP 2000
 « Les rejets de sept stations d'épuration arrivent dans la zone. »

Et les rejets des stations ?
Le maire de Séné, Luc Foucault, présent comme une petite dizaine de maires et adjoints (dont Carnac)
 sensibilisés au sujet, et pour cause ! a rappelé qu'il avait été amené à prendre un arrêté d'interdiction
 de la plage de Montsarrac pendant 15 jours, cet été, suite à une contamination fécale.
 « On sait qu'une grande partie de la pollution arrive du Liziec. » Pas toute.
 « Nous avons investi 1,2 M€ dans la rénovation des réseaux et contrôlé 1 800 branchements.
 Nous prenons ce problème, majeur pour les communes morbihannaise, à bras-le-corps. »
Toujours à propos du Golfe, un professionnel enfonce le clou sans trop de ménagement.
Renvoyé dans les cordes, une première fois, il pointe la charge de pollution, non négligeable,
relevée à diverses reprises dans le ruisseau qui sert d'exutoire à la station d'épuration vannetaise de Tohannic.
 « Y a-t-il une obligation de résultat ? »
 Le ru débouche dans la vasière de Rosvellec.
 « La qualité de l'eau du rejet est fixée à partir de l'étude d'impact », explique Romain Chauvières,
 technicien du conseil général bien au fait de ces questions.
 « Les services de l'État veillent à la conformité des stations », rajoute David Fournier de la DDTM,
 « aujourd'hui, la préoccupation, c'est surtout les réseaux. ».


 

Note: (1) :  WM  = abréviation de  webmaître


Source principale : le quotidien Ouest-France

                       
Pour prendre
connaissance
 
des informations précédentes      

depuis 2007
      

PUBLICITES
pour votre hébergement ou votre nom de domaine