Ce qui a été annoncé depuis le début de l'année  2013 !

En partant ... de Locker... 

Janvier 2013
LUNDI 21 janvier 2013
compte-rendu de l'AG de l'Office de Tourisme

" L’office du tourisme va plutôt bien et le dit "

Saine gestion
En 2008, quand Patrick Goven a repris la présidence, il a dû faire face avec les huit autres membres du bureau,à un déficit chronique de11 000 €.
Vendredi soir il a été satisfait d’annoncer que l’office présentait un crédit de 5 000 €.
« Nous avons mis en place des restrictions sur l’ensemble de nos dépenses de fonctionnement.
Cela devrait nous permettre d’envisager le renouvellement de certains matériels dont l’informatique.
»
Les comptes sont expertisés par Jean-Marie Fay.
Les ressources proviennent des subventions
 des trois mairies (52 %),de la CC3R (17 % plus paiement direct de certains fournisseurs),
 des adhérents (18 %), des manifestations(4 %) et des ventes de marchandises(1 %).

Le manque de socio-professionnels
Patrick Goven a poussé un coup de gueule :
« Une récente étude que nous avons menée, démontre que
nous avons un potentiel de 447 socio-professionnels présents sur le territoire alors que seul 168 adhèrent à l’office.
Les ressources du commerçant, de l’entreprise ou de l’hébergeur, sont liées au tourisme,
élément majeur de notre activité, pilier de notre économie locale en terme de chiffre d’affaires et d’emplois.
Nous devons jouer un jeu collectif.
».
Il lance donc un appel officiel d’adhésions.

Axes de développement 2013
Le site internet devenu obsolète et outil indispensable pour un avenir tout numérique, va être refait.
Une newsletters pour annoncer les festivités a été créée et la wifi est à l’étude.
 Un Point I à la Trinitaine l’été dernier a accueilli 7 726 personnes, il sera donc renouvelé et amélioré
.Après le partenariat avec les offices de tourisme du golfe du Morbihan,
 le regroupement avec ceux de la baie de Quiberon et des îles est souhaité
« L’objectif étant de mutualiser nos moyens et frais sur différentes opérations. »
Une réglette à maille sera mise à disposition pour la pêche à pied.
Les participations en mars et de Nantes fin janvier. Naissance des Automnales : festivités deseptembre à décembre.
Source : Ouest France du 21.01.2013


JEUDI 17 janvier 2013

Nouvelle association

"Je jette mon cancer ": une thérapie à travers l'art
Trois questions à...
Christine Rossignol, la présidente fondatrice de la nouvelle association " Je jette mon cancer".
   et le sigle de l'association    

Parlez-nous de votre association Je jette mon cancer ?
Il s'agit d'utiliser l'art pour se soigner.
 Cette discipline s'est développée depuis des années et nous souhaitons proposer un atelier thérapeutique.
 C'est donc maintenant l'occasion de se lancer !
 Que l'on soit novice, artiste en herbe, ou confirmé, l'association propose de s'exprimer, et de se soigner par l'art
ou une autre expression artistique qui puisse s'accrocher : dessin, photo, peinture, poème, collages, broderies, etc.

Pourquoi et comment est née Je jette mon cancer ?
Je suis tombée malade et j'ai commencé à peindre pour extérioriser mon mal.
 Toutes les expressions artistiques sont salvatrices et thérapeutiques.
 Il faut pouvoir se poser un moment en jetant ses états d'âme à travers l'art.
 L'association s'adresse aux malades, aux personnes qui les accompagnent et à leurs proches.
 Elles jouent un rôle important et ont parfois besoin d'exprimer leurs émotions.
L'association s'est rapprochée de la Ligue contre le cancer et de Faire face ensemble.

Quels sont vos objectifs ?

Pour faire connaître l'association, les personnes intéressées par notre action peuvent diffuser
 auprès des médecins notre affiche et flyers (téléchargeables sur le site internet).
 Nous invitons les malades et accompagnants à créer chez eux car nous n'avons pas de local.
 Nous aimerions trouver un professeur pour nous aider ou monter des ateliers.
Ensuite, pourquoi pas une exposition avec l'ensemble des oeuvres de nos adhérents.

Contact : Courriel : jjmc@orange.fr
et le site: 
www.jejettemoncancer.fr. qui est en cours de réalisation et qui promet d'être d'une clarté exemplaire.
Une prochaine assemblée générale  " finalisera " "Jette ton cancer "
Source : Ouest France du 17.01.2013 et le Web

Mercredi 16 janvier 2013
Kaer e mem bro :
 "Le loup de mer" rénové pour Pâques.

 Les membres de l'association Kaër e mem bro travaillent sur l'animation, la promotion et le développement
 du patrimoine maritime de Locmariaquer.

Au printemps, l'association a acheté un loup de mer, une goélette aurique.
Elle la remet en état pour naviguer sur les eaux du Golfe et de la baie de Quiberon.
La navigation sera ouverte à tous moyennant une adhésion.
«
Les adhérents bénévoles s'investissent beaucoup à la remise en état du bateau qui devrait être
 mis à l'eau provisoirement pour déterminer la ligne de flottaison
», explique Pierre Louvard, président.

L'objectif est de remettre la goélette à l'eau pour la Semaine du golfe.
 
« Nous allons nous entraîner à la manoeuvre du bateau qui peut naviguer à la voile ou à la rame.
 La mise à l'eau officielle sera l'occasion d'une fête pour son baptême, le mercredi 8 mai, à 17 h
. Son nouveau nom 
Lok Maria Kaer lui sera attribué »,annonce le président.
Ses projets
Une exposition sur cette réhabilitation se tiendra à la médiathèque du 26 avril au 11 mai.
 L'association organise un troc et puces de la mer le 30 mars,
 la fête des voisins le 31 mai et
 les jeux nautiques les 14 juillet et 15 août.
 Elle participera aux joutes nautiques de Saint-Goustan à Auray le 4 août avec deux équipages: un masculin et un féminin.
Ce dernier devra y défendre sa place de vainqueur de 2012
Source : Ouest France du 16.01.2013

Mardi 15 janvier 2013
1- Campagne de dératisation

  Intervention gratuite mais inscription  à l'accueil  en mairie avant le 25 janvier , la date de passage.

2- Médiathèque du 15 janvier 2013 au 15 février 2013
" La Chine "

E
xposition prêtée par la médiathèque départementale.
 salle Jean-Baptiste-Corlobé, médiathèque. Gratuit. Tél. 02 97 57 32 64.

Lundi 14 janvier 2013
 Médiathèque Zénaïde-Fleuriot
Initiation à l'informatique et partage d'expériences
 
. Si vous souhaitez apprendre à surfer sur internet,
vous initier à l'utilisation de Word et d'Exce
 traiter et classer vos photos et vidéos,
 pour la quatrième année
, les cours de vulgarisation à l'informatique redémarrent dès la fin janvier 2013.
 Gratuit après adhésion à la médiathèque. Médiathèque Zénaïde-Fleuriot, 2 bis, rue de la Plage. Contact : 02 97 57 32 64

Samedi 12 janvier 2013
Office de tourisme :
Appel à candidatures

Ce début d'année s'annonce chargé pour l'office de tourisme de Locmariaquer, Crac'h et Saint-Philibert
qui tiendra son assemblée générale le vendredi 18 janvier, à 19 h à la salle du Mousker à Saint-Philibert

« Nous lançons un appel à can- didatures pour le renouvellement partiel du conseil d'administration.
 Les personnes intéressées doivent s'inscrire avant le 15 janvier.
 Cet appel concerne toutes les activités, professions, associations ou autres organismes intéressés au tourisme sur le territoire communautaire
comme les hébergeurs, restaurateurs, commerçants, artisans, professions agricoles ou libérales, associations intéressées par le tourisme »
 
 Patrick Goven. Président de l'Office

Contact : 02 97 57 33 05 ou info@ot-locmariaquer.fr
Assemblée générale de l'office Locmariaquer, Crac'h et Saint-Philibert
Vendredi 18 janvier, 19 h, salle du Mousker.


Vendredi 11 janvier 2013

Locmariaquer à l'honneur dans l'univers livresque
 

- 1 - Daniel Carfantan publie un livre sur Zénaïde Fleuriot

(en savoir plus : une " petite" biographie de Zénaîde  )
(en savoir plus: sa bibliographie  )

Sous l'égide du Collectif associatif du Palacret basé dans les Côtes-d'Armor,
 dont l'objectif est la découverte des auteurs du Trégor d'hier et d'aujourd'hui,
Daniel Carfantan vient de publier un livret consacré à Zénaïde Fleuriot (1829-1890).

Spécialiste éclairé de l'écrivaine, Daniel a procédé à un travail minutieux de documentation et de recherche,
 afin de rendre accessible la vie et les oeuvres méconnues de cette romancière du Trégor, dont la sépulture repose au cimetière de Locmariaquer.

Grâce à des cartes postales
Il a mené ses recherches en collaboration avec Yves Fleuriot,
 membre de la famille, et Yves Le Moullec,
 dont le site du Palacret fut de 1881 à 2001 la maison de sa famille.
 « Le site du Palacret fut marqué par la présence de la romancière et de sa famille au début du XIXe siècle
. Mon premier contact avec Zénaïde Fleuriot est intervenu grâce
 à ma collection de cartes postales anciennes de Locmariaquer dans le Morbihan,
 qui comprend une carte de sa maison et de sa sépulture
»,
 confie Daniel Carfantan.
Ensuite, sa deuxième approche sur la romancière
s'est faite sur le marché estival de Locmariaquer,
 lorsqu'il tenait une boutique de livres anciens sur la mer et la Bretagne. 



 

 

Ancien bouquiniste sur le marché
« Dès la première année, des clients me demandaient
si j'avais des ouvrages sur cette auteure.
 L'année suivante, j'avais constitué un stock de ses livres
 et j'ai pu constater un certain engouement pour Zénaïde Fleuriot,
 qui avait passé 19 périodes estivales dans cette bourgade bretonne
», poursuit le Locmariaquérois.

A l'Office de Tourisme
Puis, sa troisième approche
 a été provoquée par l'office de tourisme de sa commune
 qui lui avait demandé en 2005 d'organiser une promenade littéraire
sur ce personnage.
 « Je suis donc parti à la quête de références la concernant et la lecture complète de certains de ses romans.
J'ai continué l'approfondissement de son oeuvre en me penchant sur sa vision et ses retranscriptions
 très personnelles des événements historiques qui ont ponctué sa vie
», explique-t-il.
Il s'est intéressé à ses romans publiés après 1872,
date à laquelle elle a fait construire sa résidence à Locmariaquer
 et où elle mettait en scène les habitants dans ses romans.

L'ouvrage est disponible auprès de Daniel Carfantan
. Courriel :
dancarfantan56@orange.fr
 Source: Ouest France du 11.01.2013

 - 2 - Un ouvrage sur le petit patrimoine de Locmariaquer

Alain Le Grezause,président de l'Association de défense de site et de l'environnement de Locmariaquer (Adsel) répond à 3 questions:

Quelles sont les nouveautés au sein de votre association ?

L'assemblée générale, le 28 décembre 2012, a eu lieu en présence de 49 adhérents. Nous intervenons sur des dossiers très sensibles et variés
 comme les permis de construire.
 Nous voulons nous assurer que les permis accordés ne sont pas incompatibles avec l'environnement.
 Nous participons aussi aux débats sur le Scot du pays d'Auray et nous sommes adhérents à la Fédération des associations
 de protection de l'environnement du golfe du Morbihan
. A Locmariaquer, un certain nombre de travaux méritent notre approbation,
car ce sont des actions très remarquées :
 la protection des dunes de la Falaise,
 la lutte contre le baccharis ou
 l'amélioration de la circulation des véhicules surtout l'été.

Pourquoi l'association est-elle vigilante sur la station d'épuration de Kerran ?
Nous serons très attentifs durant les travaux et sur les moyens de contrôle
 pour sa maintenance.
 Nous regrettons que les rejets de la station se fassent dans l'étier du Roc'h-Du.
 Nous avons peur d'éventuels risques de pollution de la rivière d'Auray en cas de dérèglement de la station
. Nous restons très vigilants.

Quelles seront les actions en 2013 ?
Pour la réhabilitation de la pointe Er Hourel à Saint-Pierre,
 nous prendrons contact avec le conservatoire du littoral,
car l'objectif est de prévoir une plantation de pins et de végétaux
adaptés à cet environnement.
 Nous allons poursuivre notre action auprès des pêcheurs à pied,
 en distribuant le fascicule qui rappelle les règles et la taille des coquillages.

 
Nous souhaitons éditer notre ouvrage
sur le petit patrimoine de Locmariaquer
.

Geneviève Le Floch a montré un prototype qui rassemble des photos prises par son époux Marcel.
 Il y a consacré les derniers mois de sa vie.
 Nous recherchons un mécène pour nous aider à l'éditer.

Contact : http://www.locmariaquer-environnementadsel.fr

 Source : Ouest France du 11.01.2013

Mardi 8 janvier 2013
 
Une enquête sur la circulation des piétons,
 des 2 roues et des voitures au centre de la commune
 
En concertation avec la mairie, le Conseil des Sages de Locmariaquer vient de lancer une consultation citoyenne
 auprès des usagers du centre-bourg sur les circulations douces, piétonne et cycliste. 
« C'est l'une des phases d'un projet porté par le conseil des sages destiné à recueillir les avis et suggestions des Locmariaquérois
 en résidence principal ou secondaire sur les déplacements en centre-bourg.
 Il permettra ensuite de proposer aux élus des améliorations à envisager pour des aménagements actuels et futurs »,

 
confie Janrené Doulin, chef de file du dossier.
Habituellement, les aménagements envisagés sont prévus majoritairement pour l'automobile.
 L'approche du conseil des sages est radicalement différente : il souhaite donner la priorité aux plus fragiles
 comme les enfants, familles avec poussettes, personnes handicapées ou encore les cyclistes.
Des questionnaires sont disponibles à la mairie, à la médiathèque, à l'office de tourisme ainsi que dans plusieurs commerces et services.
 Ils sont à retourner en mairie.

Afin de mener à bien cette consultation, le conseil des sages procédera à des entretiens,
 des constatations et des expérimentations sur le terrain durant le premier trimestre 2013.
À l'issue, un cahier de préconisation et de suggestions sera rédigé et transmis à la municipalité pour lui faire part des avis et suggestions.

 

Mercredi 2 janvier 2013
Voeux du maire:
Notamment- c'est la dernière année de la communauté des 3 Communes qui se fondera dans la grande communauté
 des 24 communes du Pays D'auray

- vers un révision du PLU    : (en savoir plus: informations municipales 
Edition du Bulletin municipal N°57 Hiver 2012
.
 
(en savoir plus: informations municipales 

Résidents ou Visiteurs
Que 2013 vous porte bonheur:
Réalisation de tous vos voeux
Et une santé au mieux...
Bref, soyez plus qu'heureux !!!
A Locmariaquer, c'est l 'endroit idéal pour l'être au mieux !!!

 
(1) Note du  WM  = abréviation de  webmaître

Source principale : le quotidien Ouest-France

Pour prendre 
	connaissance des informations précédentes       
depuis 2007