Tout savoir à propos des élections municipales locmariaquéroises de
 mars 2020
. .  .

 

 

1ière Liste :  Locke Ensemble
https://www.lockensemble.org

 

 La liste Lock’ensemble présente son programme



L'aménagement du territoire et les transports, mais aussi la solidarité et la santé
sont les principaux axes du projet de la liste Lock’ensemble, conduite par Aline Le Corre, à Locmariaquer.
« Notre programme n’est pas rigide, mais constitué de multiples projets à discuter
 avec les citoyens qui le voudront »,
 déclare Aline Le Corre, tête de liste de Lock’ensemble

La liste Lock’ensemble s’engage a construire 
« une action éducative cohérente et lisible, pour la jeunesse ».
 Ce développement sera réalisé pour offrir aux jeunes des réponses adaptées à leurs besoins.
« Nous allons créer un conseil municipal des jeunes de 12 à 17 ans avec un rendez-vous régulier
à définir avec les adolescents et leurs parents »
, précise Aline Le Corre.
 Un budget spécifique leur sera dédié.
 « Nos jeunes doivent ressentir du bien-être à vivre dans leur village »,
 ajoute la candidate.
 Des actions liées au sport et à la prévention pour tous seront aussi proposées aux jeunes et moins jeunes.
L’aménagement du bourg et du port
Le projet consiste
 « à rendre le bourg attractif, notamment en créant un square ludique dans le jardin du presbytère,
 en envisageant la piétonnisation sur la zone du port, au moins durant la période estivale »
. La reprise des bassins ostréicoles abandonnés dans les concessions portuaires est envisagée
 afin de « les réhabiliter pour permettre un désenvasement progressif et naturel.
 Il faudra aussi revoir la signalétique pour valoriser le chemin littoral, entre le bourg et le Guilvin, qui doit devenir un axe de la circulation à pied dans le bourg. »
Assainissement
La liste s’engage « à accompagner les propriétaires pour la mise aux normes de leurs systèmes individuels,
 et à mettre un terme aux rejets en amont des parcs ostréicoles ».
Solidarité et santé
« L’accès aux soins est une priorité. Aussi, la capacité d’accueil doit être en adéquation avec les besoins », souligne la tête de liste.
 Il s’agira « de conserver, à l’année, un médecin, la pharmacie, un kinésithérapeute et le cabinet infirmier ».
 La création de domiciles partagés et l’adaptation des logements dans le cadre du maintien à domicile des personnes âgées est en projet, ainsi qu’une mutuelle santé à l’échelle de la commune.
Circulation et sécurité
Afin d’améliorer la circulation et la sécurité, des parkings seront créés, dans la zone de Scarpoche.
 Une réglementation de l’accès au bourg pour les estivants serait mise en place en aménageant une zone de parking pour les camping-cars, ainsi qu’un local de réparation de vélos.
L’habitat
« Il faudra augmenter et diversifier l’offre locative, faciliter l’accès à la construction en propriété sur des terrains communaux, en proposant un accompagnement de l’écoconstruction en neuf et en rénovation. »
La culture et le patrimoine
« Nous voulons conserver et entretenir notre patrimoine ainsi que notre culture
, faire connaître et rendre accessible au plus grand nombre ces biens précieux »,
 souligne Aline Le Corre.

Voici quelques axes de réflexion :
 faciliter l’accès et le perfectionnement aux pratiques musicales,
 déployer une application numérique,
revoir le site internet, mais aussi poursuivre le développement de notre médiathèque…
D'après l'article  journal Ouest France du 10.03.2020
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Jeudi 5 mars  2020

Dans la boite aux lettres
- une  feuille présentant en résumé son programme avec notamment une déclaration d'Aline le Corre

 et
 la découverte du site de la liste Lock'Ensemble
https://www.lockensemble.org
- la liste officielle  des candidats de la liste

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"

Jeudi 27 février 2020
 Aline Le Corre présente sa liste Lock’ensemble

Son parcours
Aline Le Corre, 48 ans, mère de deux adolescents, vit à Locmariaquer depuis vingt-six ans.
 Elle a été responsable de l’office de tourisme locmariaquérois pendant vingt-trois ans et
 a travaillé dix-sept ans dans la presse écrite.
 Elle connaît bien les acteurs locaux et le fonctionnement du conseil municipal de la commune.
 « Cette expérience professionnelle m’a permis de réfléchir à un tourisme respectueux de l’environnement tout en préservant une activité économique porteuse d’emplois. »

Le choix de la participation citoyenne
Elle monte son projet électoral basé sur la participation citoyenne.
 Son équipe, désormais au complet, est composée d’hommes et de femmes disposant de savoir-faire et d’expériences
. Le plus jeune est âgé de 20 ans et la doyenne a 86 ans, précise-t-elle.
 Les trois mots-clés sont jeunesse, sagesse et expérience.
Le choix de la participation citoyenne est lié au besoin d'avoir l’avis des citoyens pour certaines grandes décisions.
 L’objectif n’est pas de fuir les responsabilités, il est d’œuvrer pour le bien commun ,
 complète Aline Le Corre.
 Cette prise d’avis prend différentes formes :
 un conseil citoyen permanent, un comité local de secteur,
 une consultation générale sur les projets ambitieux et, enfin,
 des comités temporaires pour certains projets.

Les objectifs
Sept objectifs
étayent le futur programme :
 faire vivre Locmariaquer à l’année ;
 créer du lien ;
 lutter contre l’isolement ;
 appliquer la règle santé, sécurité, services ;
 préserver l’environnement ;
 mettre en valeur et transmettre le patrimoine ;
 apporter une dynamique dans la vie entrepreneuriale.
 Le projet Lock’ensemble vise à opérer le passage de notre village actuel vers un village de demain,
 durable, économiquement dynamique, écologiquement exemplaire, socialement solidaire, et
 où il fait bon vivre ensemble », déclare-t-elle.

La liste Lock’ensemble
Aline Le Corre, 48 ans, chargée de clientèle ; Quentin Beckoyan, 28 ans, audiovisuel et agriculture ;
 Françoise Le Pluart Wlodarczak, assistante d’élèves en situation de handicap ;
Gwenaël Robic, 37 ans, ex-éducateur, apiculteur en devenir ;
 Rose Daniel, 86 ans, commerçante à la retraite ; Daniel Godec, 57 ans, ostréiculteur ;
 Annick Le Mentec, 63 ans, chimiste ; Romain Prono, 28 ans, ostréiculteur ;
 Isabelle Jaud Guillevic, 65 ans, responsable des ressources humaines chez Orange à la retraite ;
Pierre Gildas Fleury, 65 ans, directeur de recherche en biologie écologie marine à la retraite ;
 Lydie Miroll, 66 ans, secrétaire médicale de l’assistance publique à la retraite ;
 Jérôme Bertin, 53 ans, consultant à l’export de produits bretons
; Annette Le Gohebel, 70 ans, employée de commerce à la retraite ;
Hervé Hamard, 62 ans, cadre de la SNCF à la retraite ;
 Nicole Goulet, 79 ans, bénévole à la Croix-Rouge française à la retraite ;
 Damien Joyon, 20 ans, étudiant en architecture ; Évelyne Salengro, 65 ans, psychologue ;
 Romain Bertin, 21 ans, service civique à l’Université de Bretagne Occidentale ;
 Dany Paruelle, 70 ans, documentaliste et secrétaire médicale à la retraite.

Réunions publiques :
 mercredi 4 mars 2020, à 20 h, à la salle Georges-Créquer, sur le thème de la participation citoyenne, et
vendredi 13 mars 2020, à 20 h, au même endroit, présentation du programme.
D'après l'article  journal Ouest France du 27.02.2020
 

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Samedi 22 février 2020

Aline Le Corre a bouclé sa liste « Lock’Ensemble "

Première candidate déclarée aux municipales à Locmariaquer,
 dès juillet, Aline Le Corre vient de boucler sa liste « Lock’Ensemble ».

 Rencontre…

Pas de regret de vous être déclarée si tôt ?
Non, il fallait qu’on parte tôt.
 J’ai choisi de m’appuyer sur la participation citoyenne.
 Et puis, ça fait 26 ans que je vis à Locmariaquer mais,
 je n’étais pas attendue dans ce registre.

Et vous déposez votre liste seulement maintenant ?
Il y a eu des embûches, quelques bassesses, de l’extérieur, et au sein de l’équipe.
 J’ai vu la violence faite aux femmes en politique. J’ai été touchée.
 J’ai tenu bon grâce à la bienveillance au sein de mon équipe.. Je suis fière d’être à sa tête.

Pourquoi la participation citoyenne ?
Les élus ont besoin de l’avis des citoyens pour certaines grandes décisions.
 L’objectif n’est pas de fuir les responsabilités mais, d’œuvrer pour le bien commun.
 Nous expliquerons cela, et nous ferons la synthèse des réunions de proximité,
 lors de la réunion publique du 4 mars à 20 h
à la salle Créquer.
 Nous présenterons notre programme le 13 mars toujours à 20 h à la salle Créquer
D'après l'article du journal Le Télégramme  du 22.02.2020

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Samedi 15 février 2020
Communiqué :
Profession de foi
qui annonce  aussi l'ouverture prochaine d'un site:
www.lockensemble.org

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Samedis 1ier, 8,15,22,29 février
dans l'arrière salle du Petit' Bar
de 10 h à 12 h
 et
 Jeudis 13 20,27 février 2020 de 18h à 19h30
dans l'arrière salle du Petit' Bar
La liste citoyenne
invite les habitants de Locmariaquer à échanger sur les prochaines élections.
 Ceux qui sont intéressés, à des degrés divers, par cette démarche, peuvent rencontrer l'équipe.
 Les bonnes volontés sont les bienvenues.

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"

Dimanche  30 janvier 2020 :Rencontre de 18h à 19h30.

La liste citoyenne invite les habitants de Locmariaquer à échanger sur les prochaines élections municipales.
Ceux qui sont intéressés, à des degrés divers, par cette démarche,
 peuvent rencontrer l’équipe jusqu’à 19 h 30.
 Prochaine permanence samedi 1er février de 10 h à 12 h.

dans l'arrière salle du Petit' Bar

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Samedi  25 janvier 2020

1- Élections municipales: Liste citoyenne :Rencontre de 10h à 12h.
 La liste citoyenne invite les habitants de Locmariaquer à venir échanger
sur les prochaines élections municipales en toute simplicité.
 Ceux qui sont intéressés, à des degrés divers, par cette démarche,
 peuvent rencontrer l'équipe jusqu'à 12 h,
 dans l'arrière salle du Petit' Bar.
Après une scission intervenue au sein de Lock’ensemble,
 conduite par Aline Le Corre, de nouvelles personnelles sont recherchées pour rejoindre la liste.
« Cet épisode nous a permis de nous retrouver plus unis autour de notre méthode d’écoute et de dialogue »,
 souligne Aline Le Corre.
Une réunion à l’intention des personnes intéressées est organisée samedi 25 janvier2020.
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"

Flayer du 15 octobre 2019

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"

Lundi 29 juillet 2019
 Élections municipales 2020. Première liste .

Une première liste pour les municipales dévoilée
Aline Le Corre, tête de la liste Lock’Ensemble, vient d’annoncer le programme que son équipe
 et elle-même on mit on place et présente ses colistiers.

Aline Le Corre est une Locmariaquéroise d’adoption.
 Elle travaille dans la commune depuis plus de 25 ans et ses souvenirs d’enfance
 la poussent à choisir de se lancer dans les élections municipales.
 Mère de deux ados, des difficultés de transports et d’activités l’ont fait réfléchir au devenir de la commune.
« Je travaille sur ce projet ambitieux depuis plus d’un an et il est vrai que ma candidature peut surprendre,
 confie Aline Le Corre.
 Mais Locmariaquer doit évoluer avec son époque et je souhaite apporter un nouveau changement à notre commune.
Avec l’équipe nous souhaitons apporter des améliorations et créer des nouveaux services.

 Le développement de demain
passera par le port et son aménagement. À nous d’être innovant grâce au soutien des Locmariaquérois. »

Deux élues de l’opposition sur la liste en cours
Les projets sont nombreux à travers des thématiques
comme le logement avec un cap en 2026 d’augmenter la population de 500 habitants,
 la culture et la cohésion sociale, le transport, la participation citoyenne,
 développement économique,
 et la communication, entre autres.

«
Nous avons préparé des ateliers en amont pour savoir les préoccupations des habitants.
 La participation citoyenne est importante.
 Nous avons construit un programme citoyen structuré et innovant issu des ateliers que nous avons animés ces
derniers mois »,
 ajoute-t-elle.

Actuellement, la liste comprend des jeunes actifs, des retraités et des représentants du monde associatif.
 Elle est composée de
Quentin Bekgoyian, Geneviève Bourgeois, Sten Brechat, juriste des affaires à Paris et politique,
 Maryvonne de Thy et Rose Daniel,élues minoritaires actuelles,
David Fricko, Adrien Orain et Patrick Suhard.

 La liste définitive sera communiquée fin septembre.
« Nous avons réfléchi ensemble à l’avenir de Locmariaquer et nous souhaitons apporter un changement et un nouveau souffle.
 Lock’Ensemble est né d’une réflexion citoyenne sur cet avenir que nous voulons constructif et ambitieux.
 Nous avons fait le choix de la réalité du terrain, des valeurs humaines et surtout de privilégier le lien direct avec nos concitoyens.
Notre devise est de s’unir pour constituer une équipe forte et unie.
 À nous d’être innovants grâce au soutien des Locmariaquérois »,

 conclut la tête de liste.


Sur le port, Aline Le Corre (gilet vert) avec une partie des colistiers,
 a présenté les projets électoraux et fait appel à tous ceux qui veulent que Locmariaquer
bouge

D'après l'article et la photo  de  Pascale Parthiot Prost du journal Ouest France du 29.07.2019
 tél. 06 32 79 45 94 ; pascaleparthiotprost@gmail.com

« J’ai tout entendu avec les marins »
 Elue municipale, Rose Daniel a décidé de repartir pour les élections 2020.

 Femme engagée au caractère bien trempé, elle a toujours su rebondir lors des épreuves. Rencontre.
 C’est dans sa maison à Kerpenhir, où elle vit et a élevé ses enfants,
 que Rose Daniel aime recevoir.
 Élue municipale native de Locmariaquer, elle a su rebondir face aux épreuves qu’elle a rencontrées.
. Après une enfance effacée,
 élevée dans une ferme, elle part travailler dans un bar de la Rochelle, chez son oncle,
 où elle travaille pendant huit ans : « J’ai tout entendu avec les marins », confie-t-elle.
 Puis elle rencontre son mari Roland Daniel, pendant ses vacances à Locmariaquer.
 « Nous avions gardé les vaches ensemble étant enfants vers Kerere et
je l’ai retrouvé en allant chercher le poisson. Six mois après, nous étions mariés ».

 Le couple se lance dans la gestion du camping municipal.
« C’étaient sur les dunes.
 On traînait des grosses plaques pour que les caravanes puissent venir sur le camping »,
 se rappelle-t-elle dans un sourire

. Elle repart avec Aline Le Corre
 Après le décès de leur enfant de 20 ans,
 un changement de municipalité leur fait perdre la gestion du camping.
 « Nous avons alors monté le magasin. On restait ouverts six mois et on fermait.
 Puis on est restés ouverts l’hiver, mais c’était dur.
 Le magasin marchait très fort, on employait jusqu’à dix personnes en période estivale ».
 Il a dû fermer après l’ouverture d’Intermarché.

 Partante pour 2020 elle veut œuvrer dans la défense de la commune et des riverains.
 « Je continue en me présentant auprès d’Aline Le Corre.
Il y a des choses importantes que j’aimerais résoudre ».
 Parmi elles, se trouvent la communication, les transports,
 l’office du tourisme et l’articulation avec Aqta, les accès aux plages pour les habitants.
 « Il y a peu de moyens de communication. Les personnes âgées sont coincées chez elles. » D’autre part, Rose Daniel attache une grande importance aux mégalithes.
 « C’est important d’accueillir tous ces étrangers
. Nous n’avons pas les structures d’accueil pour ce faire.
 Aux pierres plates, la cale part en morceaux et ce n’est pas beau à côté d’un monument.
Aussi, un car de touristes ne peut pas se garer aux pierres plates ».

 Se défendre des grands groupes comme Aqta est, en outre, pour elle, une priorité.
 Il n’y a qu’un seul représentant de notre commune. « Aqta a mutualisé l’office du tourisme », souffle-t-elle.
 Ils ont des pouvoirs auprès des communes.
 Enfin, concernant l’accès à la plage pour les riverains,
 « on ne peut pas stationner on ne peut plus que circuler ».
 Rose Daniel souhaite qu’ils puissent à nouveau en profiter

. Rose Daniel se confie sur sa vie et sa mission d’élue qu’elle a menée avec détermination et amour.

D'après l'article  journal Ouest France du30.12.2019


2 ième Liste : Cap sur l'Avenir 
3 ième Liste :   
S’investir pour mieux vivre à Locmariaquer

 

   

 

Source principale : le quotidien Ouest-France et Le Télégramme