Mois  de Mai 2021
En raison du Coronavirus les animations qui se dérouleront (?)  doivent respecter et faire respecter les GESTES BARRIERES.
 Cette rubrique est donc  restreinte et rapporte des informations recueillies  sur le  web 
et est établie avec beaucoup de réserve !!!.

 BON A SAVOIR
Extraits du bulletin d'informations municipales
N°73 -hiver 2020

Depuis le novembre 2020.
 La commune de Locmariaquer s'est engagée avec Gurwan BERTHO,
 jeune Locmariaquérois, dans le développement d'un nouvel outil de communication
. Suivez la mairie, les associations et commerces dont vous souhaitez connaître  le actualités
grâce votre application  mobile Mon Villlage....
---
... Mon Village est désormais l'outil de référence pour la communication entre la mairie, les associations, les commerces et les citoyens.
 C'est un coup de pied dans la fourmilière de la communication concernant l'actualité locale
. Cette application est plus efficace que les moyens de communication traditionnels tels que les journaux. Elle représente une alternative solide aux incontournables réseaux sociaux comme Facebook.
L''application est gratuite et disponible sur l'Apple Store et Google Play sous la référence « Mon Village - infos & services »,
 A la différence des réseaux sociaux, aucune donnée personnelle ne sera communiquée et utilisée à des fins commerciales.
 Pour participer pleinement à la vie de votre commune rendez-vous sur www.monvillage.io

Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
- L'ambition du projet   " plus efficace que les moyens de communication traditionnels
 tels que les journaux et représente une alternative solide aux incontournables réseaux sociaux comme Facebook." !!!

-Toutes les informations  touchant la commune dans tous les domaines   seront-elles notifiées ?
Et par qui?
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Aussi "Tout sur Locmariaquer" -
www.locmariaquer.info-totalement indépendants- peuvent être vus
comme  complémentaires a cette
application  mobile Mon Villlage....

Les mardis et samedis
 Petit Marché
(hors saison ) sur la place Dariorigum 
 
( Place du port  jusqu'à 13h )

Commentaires : MASQUES OBLIGATOIRES
     

Horaires d'ouverture de la médiathèque


Site
des mégalithes
 ?
 Le Centre des monuments nationaux, qui gère le site,
 poursuit ainsi sa politique d'accès des monuments à un public le plus large possible.

 Ce site accueille un ensemble de trois monuments mégalithiques de première importance
datés de 6 500 ans (période du Néolithique) :
le Grand menhir brisé, qui est la plus grande stèle connue en Europe,
 le tumulus d'Er Grah et le dolmen de la Table des Marchand.
 
Des visites commentées sont organisées
Horaires d'ouverture :
Fermé tous les lundis jusqu'au 4 septembre
Ouvert de 10h à 12h30 et de 14h à 18h jusqu'au 4 septembre . (Prix 6 € )
Dernier accès aux monuments 30mn avant la fermeture, soit 12h et 17h30


En savoir plus sur cet ensemble remarquable  

Site géré par la SOGEMOR : entrée payante.
Renseignements pratiques à l'adresse:
http://www.site-megalithique-locmariaquer.fr/

 Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
. Le site des mégalithes se découvre en tout petit comité
​Le Centre des monuments nationaux (CMN) propose trois jours par semaine,
 des visites commentées, en extérieur, ouvertes à cinq personnes maximum, plus le guide.
Depuis le 27 mars, le site des mégalithes de Locmariaquer (Morbihan) propose des visites commentées
 trois jours par semaine, en extérieur et ouvertes à cinq personnes maximum, plus le guide.
 Avec ce nouveau confinement, elles restent possibles :
 « Cela a été validé vendredi par la préfecture », indique Julie Naveos, agent du patrimoine et guide.

L’accueil fermé, les visiteurs entrent sur le site par un autre accès sécurisé, qui donne sur la rue.
 Maintenant accessibles aux seuls visiteurs habitant à moins de 10 km du site, les visites permettent,
 en 45 minutes, de découvrir ses trois monuments :
 le grand menhir brisé, le cairn de la Table des marchands et le tumulus d’Er Grah.
 Il s’agit de « les décrypter », en comprenant « les architectes », les hommes qui les ont imaginés et érigés, dans l’environnement de l’époque

« Retrouver un échange »
Des groupes de cinq personnes seulement : la formule est inédite sur le site.
 « Lors des précédents confinements, nous n’avions pas eu l’autorisation.
 Et, par rapport aux groupes de 50 personnes habituellement l’été, on est un peu sur du sur-mesure,
 plus sur de l’échange avec les gens. »
 Cette proposition était « un souhait des agents et du Centre des monuments nationaux »,
 qui gère le site. « Cela faisait presque cinq mois sans médiation, depuis le 2e confinement.
 C’est un plaisir de retrouver un échange, le cœur de notre métier »
, confie Julie Naveos.

Un plaisir également pour les visiteurs,
 comme, samedi, ce couple venu de Belz :
 « C’est notre première visite guidée depuis le premier confinement, expliquent Emmanuelle et Guillaume. En plein air et avec les protocoles suivis, cela concilie l’accès à la culture et la sécurité de tous.
 En plus, on a un peu l’impression d’être des VIP, c’est génial ! »
 Un sentiment partagé par ces autres participants : « On est chanceux ! »

Pratique
Les mercredis, samedis et dimanches, à 11 h, 14 h et 16 h.
 Sur réservation en ligne uniquement : www.site-megalithique-locmariaquer.fr.
 Tarif : 5 € à partir de 18 ans ; gratuit pour les moins de 18 ans
. Rens. 02 97 57 37 59 ou par mail : locmariaquer@monuments-nationaux.fr

D'après l'article  journal Ouest France du 4.04.2021

Du 12 au 15 mai 2021

Journal Le Télégramme  du 12.05.2021

Mardi 11 mai 2021
Un garde littoral pour sensibiliser et protéger
Samuel Eon vient de prendre ses fonctions de garde littoral à Locmariaquer.
 Son temps sera réparti entre la commune et celle de La Trinité-sur-Mer.
Depuis trois ans, le poste de garde littoral était vacant à Locmariaquer.
 Samuel Eon vient de prendre ses fonctions dans la commune pour 3/5 et à La Trinité-sur-Mer,
 pour le reste du temps.


« Nous souhaitions relancer ce poste mais nous ne savions pas si nous avions besoin d’une
personne à 100 %. Nous nous sommes tournés vers La Trinité, qui avait l’intention d’embaucher
un garde littoral »
, explique le maire de Locmariaquer, Hervé Cagnard.
 « C’est une première expérience pour la commune.
 Il y a eu pas mal d’actions entreprises sur le site des marais de Kerdual »,
 ajoute Sophie Lecanuet, adjointe en charge de l’environnement à La Trinité.

Du Mont-Saint-Michel à Belle-Ile
Après un BTS GPN (gestion protection de la nature) à Kerplouz, à Auray,
 Samuel Eon a enchaîné sur une licence professionnelle gestion des espaces naturels à Nantes
 Pour son premier poste, il prend la direction du Mont-Saint-Michel où il est guide naturaliste.
 « Je faisais traverser la baie aux gens… J’avais envie d’être un peu plus acteur dans la gestion directe des espaces naturelles », confie Samuel.


M. Cagnard, Samuel Eon ,Sophie Lecanuet, M. Madec
 En 2018,
 il débarque à Belle-Ile comme guide du littoral. Un poste qui le cantonne trop au rôle de technicien.
 « Ici, le métier est plus complet. Je suis ouvrier, technicien quand je dois réaliser des chantiers, et chargé de mission », fait remarquer le nouveau garde.
En plus des suivis naturalistes, actuellement les oiseaux nicheurs de haut de plage,
 et l’étude floristique à Kerdual,
 le garde apportera son expertise dans le cadre de la mise en place de l’ABC
(atlas de la biodiversité communale), et du projet d’AME (aire marine éducative).
 Il prend aussi le temps d’expliquer la gestion au public.
 « Ce n’est pas forcément évident mais bon, avec de la pédagogie on y arrive », conclut Samuel Eon.

D'après l'article d' Annie Forest (annie.forest@laposte.net)  du journal Le Télégramme  du 11.05.2021

Mardi 4 mai 2021
AMIS DE LA CHAPELLE DU MOUSTOIR


Journal Le Télégramme  du 4.05.2021 et du 11.05.2021

Il n’y a pas de week-end, ni de jours fériés, pour les bénévoles de l’association Les Amis de la chapelle du Moustoir, à Locmariaquer.
 Ils se sont retrouvés vendredi et samedi pour l’entretien annuel du site. Binage, arrachage des mauvaises herbes, taille…
 Les jardiniers bénévoles ont pris l’habitude de travailler à la main.
 Pour limiter les arrosages, et éviter la repousse des plantes indésirables, le paillage est de mise.
 Sur le parking, une équipe passe à la broyeuse les branches de chênes tombées.
 La coupe de la prairie en contrebas attendra encore un peu.
« On attend le plus possible pour préserver les fleurs sauvages », explique le secrétaire Arnaud Maligorne.
Un grand nettoyage de la fontaine et la création d’une nouvelle rocaille étaient également au menu de ce week-end.
 Les bénévoles ont rendez-vous le samedi 18 juin pour briquer la chapelle en vue du pardon du 27 juin. U


UNE DIZAINE LE VENDREDI (PHOTO), UN PEU PLUS LE SAMEDI, LES BÉNÉVOLES N’ONT PAS MÉNAGÉ LEURS EFFORTS POUR NETTOYER LE SITE

Lundi 3 mai 2021


Journal Le Télégramme  du 3.05.2021et du 8.05.2021

Le concours des maisons fleuries est lancé
Le concours existe depuis au moins à Locmariaquer.
 De quinze à vingt particuliers y participent chaque année.
 Deux hôtels ont concouru. Mais pas cette année. Un a disparu, l’autre a choisi de faire une pause.
 Grâce au dynamisme et à l’implication des bénévoles, la chapelle du Moustoir est aussi de la partie.
 Elle a même été primée au niveau départemental.
Le jury,
 composé de professeurs de Kerplouz, de jardiniers amateurs ou professionnels du
tourisme de la commune, des référents des services techniques et des élus,
 visite les jardins à l’improviste.
 La remise des prix a lieu en octobre.
 Le premier de chaque catégorie est récompensé
. Chaque année, un livre sur le jardinage, le fleurissement, la biodiversité est offert à tous les participants.
 « Tous les ans on essaie de varier le contenu. Et, bien sûr, on travaille avec le libraire de la commune.
 C’est important » souligne Jacques Madec.
Pas de produits phytosanitaires
Le concours des maisons fleuries est aussi l’occasion de faire passer le message de ne plus
utiliser de produits phytosanitaires.
« La commune est en zéro phyto depuis 2008. On était des précurseurs dans le Morbihan et
 nous avons reçu plusieurs fois le prix régional du zéro phyto »
fait remarquer Fabienne Lheureux.
« Au fil des années, on a vu une évolution dans les jardins. Les fleurs se mélangent au potager…
Je pense que le concours les a amenés à réfléchir, à cogiter… »
 conclut Jacques Madec.

Pratique
 Inscription avant le 31 mai 2021 (bulletin disponible à la mairie ou
 à télécharger sur le site : www.locmariaquer.fr

Depuis la mi-avril 2021
La digue du Brennegi fermée en attendant les travaux

EN ATTENDANT QUE LES TRAVAUX DE SÉCURISATION SOIENT RÉALISÉS,
 AUCUN DÉLAI NE PEUT ÊTRE AVANCÉ, JACQUES MADEC,
 MAIRE ADJOINT EN CHARGE DU DOSSIER, INVITE LES USAGERS À PRENDRE L’ITINÉRAIRE DE CONTOURNEMENT ENTRE KERLUD ET LES PLAGE

Dans l’attente de travaux de consolidation, l’accès et le franchissement de la digue du Brennegi
sont formellement interdits.
 En attendant, les cyclistes, qui ne devraient pas emprunterl’ouvrage, et les piétons,
 sont invités à prendre l’itinéraire cyclable/piétons, entre Kerlud et les plages.

Suite à l’apparition d’un trou, le Conservatoire du littoral, propriétaire,
 a lancé une étude sur l’état de la digue du Brennegui.
 Après une inspection visuelle de l’ouvrage, des reconnaissances
géophysiques et géotechniques ont été réalisées.
La conclusion du Cerema (Centre d’études et
d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), est sans appel :
 « La stabilité de l’ouvrage est compromise et dans l’attente des travaux de réparation,
 les mesures de sauvegarde (interdiction de circulation) doivent être maintenues »
 peut-on lire dans le rapport de diagnostic, consultable par tous à l’accueil de la mairie.

Des travaux entre septembre et mars prochains ?
Après l’établissement du plan de financier, et la consultation d’un architecte hydraulique,
 le Conservatoire déclenchera les travaux.
 Mais quand ?
 Vraisemblablement entre septembre et mars. Il faut en effet pouvoir mettre le marais à sec.
Or, entre avril et août, il faut le maintenir àniveau constant pour éviter la ponte et l’éclosion des moustiques. C’est aussi la période de nidification des oiseaux.« Nous sommes conscients de la gêne occasionnée, et la frustration que cela engendre
 chez les usagers. L’état de la digue et la sécurité de tous, imposent cette fermeture »,
 explique Jacques Madec, maire adjoint au patrimoine et à l’environnement en charge du dossier,
avant de poursuivre.
 « Une signalétique précisant ces mesures sera prochainement mise en place ».

Un peu d’histoire
L’anse du Brennegi, séparé de la mer par une ancienne digue, dont quelques vestiges subsistent
encore aujourd’hui, est propriété de l’État jusqu’en 1846, date à laquelle elle devient parc ostréicole.
 La digue actuelle est alors reconstruite sur ses anciennes bases.
Reprise des maçonneries, réfection des parapets, et des vannages sud et nord, des travaux de
consolidation sont effectués en 2009.
 En 2017, les vannes sont reprises.
En novembre 2020, un trou, de 50 cm de diamètre sur une profondeur de 1,50 m à 2 m, apparaît suite à un
affaissement.
D'après l'article du journal Le Télégramme  du 13.04.2021
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Et d'après l'article du journal Ouest France du 30.04.2021
Quelles sont les contraintes environnementales ?
Le marais jouit d’une grande biodiversité.
 Entre mars et septembre,c’est la période de nidification des oiseaux migrateurs et la ponte des
œufs de moustiques.
 Sachant que les travaux doivent être réalisés à sec,cela entraînerait une prolifération des moustiques et perturberait les oiseaux migrateurs. La seule période possible est de septembre à mars.

Quelle est l’histoire de la digue du Brennegi ?
La partie visible de la digue date du XIX , mais les bases qui la rendent si fragile aujourd’hui sont encore plus anciennes. Je (JACQUES MADEC ) n’ai pas encore pu retrouver une date précise.
 Comme le montre le cadastre napoléonien de 1830, l’îlot Brennegi est déjà fermé par deux digues.
 La première, au sud,est probablement faite de terre et de cailloux.
 La seconde, à l’emplacement actuel de la digue, est un ouvrage en pierre, donc plus élaboré et qui comporte deux vannes. L’anse du Brennegi et les terres du marais ainsi constituées par ces digues sont propriété de l’État jusqu’en 1846 et sont cultivées
. En 1874, un raz-de-marée d’une rare violence casse les digues et l’eau salée envahit les terres, jusqu’au village de Saint-Pierre.Les terres sont alors impropres à la culture.
En 1875, la concession du marais est confiée au comte d’Argy, qui fait reconstruire la digue du Brennegi sur ses anciennes bases, transformant ainsi le marais en parc ostréicole.
 Probablement décimée par une maladie sur les naissains, la culture des huîtres est compromise sur plusieurs
années, conduisant ainsi le comte d’Argy à la faillite.
 Une faune et une flore caractéristique s’établissent alors sur le marais laissé ainsi au repos.
Contact
S
ervice patrimoine et environnement de la Ville, place de la
Marie, tél. 02 97 57 32 32, www.locmariaquer.

Fermeture du Camping Municipal " La  Falaise " du 4 avril 2021 au 2 mai 2021

Depuis le mois d'Avril
des renforts pour la Réserve communale de sécurité civile
sont recherchés.
Dans le cadre de la mise en place de la Réserve communale de sécurité civile (RCSC),
 la municipalité lance un appel à solidarité, auprès des habitants, pour venir renforcer l’équipe de bénévoles.
Les profils recherchés sont multiples et toutes les compétences
permettant d’intervenir en cas de catastrophe sont recherchées.  
 Seules conditions : être âgé de plus de 18 ans et résider dans la commune.
Il faut rappeler que les pompiers, gendarmes, ambulances, etc. ne sont
pas sur place, mais viennent de Carnac, ou d’ailleurs,
 et en période estivale notamment, la seule route qui mène à la commune est très
largement fréquentée, ralentissant les délais d’intervention des secours.
explique Pierre Begkoyian, adjoint  au maire.
.
« Le rôle d’un réserviste bénévole est d’accompagner et soutenir la population lors d’événements majeurs,
 comme une inondation, un incendie, une submersion marine, etc.,
Les personnes, qui veulent se porter candidates, peuvent le faire en retirant une fiche d’inscription à l’accueil de la mairie
      ou sur le site de la Commune »
tél.02 97 57 32 32 ; mail : accueil@locmariaquer.fr ; site
internet :
www.locmariaquer.fr

DES  IDEES "à piocher" sur les sites qui suivent...

Pour Locmariaquer
1- Office de tourisme:
 https://www.baiedequiberon.bzh/locmariaquer
2 - Calendrier des manifestations annoncées par la Mairie:
http://www.locmariaquer.fr/calendrier-des-manifestations-page-50-rub-7.html

COMMUNICATION de l'office de tourisme de Vannes:
https://www.golfedumorbihan.bzh/explorer-vannes/activites-vannes/agenda/

L' AGENDA du Morbihan:

https://www.morbihan.com/accueil/agenda


 

Pour prendre connaissance  des archives précédentes depuis 2007: cliquez ci-dessous
 

 A l'Affiche    Archives