Mois  de Juin  2021
Le confinement dû au Coronavirus s'amenuise  ...
Les animations futures  s'annoncent...
Se dérouleront-elles en  respectant les GESTES BARRIERES
???
 Le contenu de l'application  MUNICIPALE gratuite pour Smartphone
 sous la référence  « Mon Village - infos & services »

s'étoffe au fil des jours. (Pour tout savoir sur  cette source d'information 
)

Aussi "Tout sur Locmariaquer" - www.locmariaquer.info-
site totalement indépendant  peut être vu et lu en  complément de cette
application  mobile
                                                                      

Les mardis et samedis
 Petit Marché
(hors saison ) sur la place Dariorigum 
 
( Place du port  jusqu'à 13h )

Commentaires : MASQUES OBLIGATOIRES ???
     

Horaires d'ouverture de la médiathèque


Site
des mégalithes

 Le Centre des monuments nationaux, qui gère le site,
 poursuit ainsi sa politique d'accès des monuments à un public le plus large possible.

 Ce site accueille un ensemble de trois monuments mégalithiques de première importance
datés de 6 500 ans (période du Néolithique) :
le Grand menhir brisé, qui est la plus grande stèle connue en Europe,
 le tumulus d'Er Grah et le dolmen de la Table des Marchand.
 
Des visites commentées sont organisées
Horaires d'ouverture :
Fermé tous les lundis jusqu'au 4 septembre
Ouvert de 10h à 12h30 et de 14h à 18h jusqu'au 4 septembre . (Prix 6 € )
Dernier accès aux monuments 30mn avant la fermeture, soit 12h et 17h30


En savoir plus sur cet ensemble remarquable  

Site géré par la SOGEMOR : entrée payante.
Renseignements pratiques à l'adresse:
http://www.site-megalithique-locmariaquer.fr/

 Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Reprise des visites au site mégalithique       

 Le site des mégalithes de Locmariaquer a rouvert mercredi 19 mai 2021
. Port du masque obligatoire dès 11 ans, recommandé à partir de 6 ans,
 gel hydroalcoolique, sens de visite,
 jauge de quinze personnes dans le bâtiment et de 30 à l’extérieur,
 grâce au protocole sanitaire mis en place, l’accueil se fait en toute sécurité.
 Les animations commenceront à la mi-juin.
 L’exposition extérieure « Et si les pierres levaient leurs mystères… L’imaginaire à Locmariaquer »
 est visible jusqu’en juin 2022.
 Les visiteurs sont invités à consulter le site www.site-megalithique-locmariaquer.fr
 avant leur venue
Journal Le Télégramme  du 20.05.2021

Samedi 5 juin 2021

Archéologie : un sanctuaire du Ier ou IIe siècle découvert à Locmariaquer
Des archéologues ont mis au jour un sanctuaire datant de l'Antiquité à Locmariaquer (Morbihan).
 Ce chantier, d'un grand intérêt scientifique, livre des vestiges datant du Ier ou IIe siècle de notre ère.
 Une fenêtre ouverte sur le passé de la commune, pôle gallo-romain de la Cité des Vénètes

"Cela faisait plus de vingt ans que nous n'avions pas eu l'ocasion de fouiller des vestiges de l'Antiquité dans ce secteur", s'enthousiame Karine Prêtre,
 archéologue à l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) et
responsable de recherche archéologique.

Avant d'entamer un aménagement sur un terrain privé au coeur de la commune de Locmariaquer, des fouilles archéologiques préventives ont été menées entre le 3 mai et jusqu'à mi-juin.
 La zone du Golfe du Morbihan est effectivement réputée pour sa grande richesse archéologique.

Accès interdit au commun des mortels
"Ici, nous nous trouvons dans l'entrée de la cella. Là où le commun des mortels n'était pas autorisé à accéder. Seuls les prêtres et prêtresses y étaient admis".
 La cella,
 c'est "la partie close du temple étrusque puis du temple romain, généralement de forme rectangulaire
, parfois ronde. Elle s’ouvre sur l’avant du temple par une porte à deux battants."
 C'est le lieu où se trouvait la statue du dieu vénéré. En l'occurence, des statuettes de Vénus, déesse de l'amour, de la séduction dans la mythologie romaine, ont été retrouvées.
 

Des murs d'un mètre de large
En l'absence de résidus, les archéologues ont très vite écarté la thèse d'une habitation.
 "Il s'agit très vraisemblablement d'un sanctuaire, explique Karine Prêtre.
 La forme rectangulaire est caractéristique avec les murs imposants d'un mètre de large
, les restes d'une colonne"... et peut-être d'un bûcher.
Les fouilles ont aussi permis de mettre au jour un puits, généralement riche d'enseignements puisqu'à l'époque, les puits servaient aussi de poubelles.
 Son contenu sera donc minutieusement recuilli et analysé dans les jours prochains.

Des strates pour remonter le temps
Dans un second temps, les archéologues fouilleront encore plus profondément.
 "Il existe probablement des strates à mettre en évidence avec des vestiges antérieurs à l'Antiquité"... datant probablement de la période néolithique (- 6 000 à 2 200).
"Nous avions l'hypothèse de la présence d'un lieu de culte antique à cet endroit après les découvertes d'un historien local au 18e siècle. Ces fouilles constituent une nouvelle pièce du puzzle et valident l'hypothèse."

Un théâtre sous le cimetière
Il faut dire que ce ne sont pas là les premières découvertes de cette ampleur sur la commune de Locmariaquer. La dernière date de 1996. "Nous avons déjà mis au jour des thermes, un théâtre situé à l'entrée du bourg là où se trouve l'actuel cimetière.. et encore d'autres édifices monumentaux importants dont les fonctions nous échappent encore et qui ont été fouillés précédemment".

Locmariaquer, cité antique de villégiature
Selon les archéologues, ces nouvelles découvertes confirment que Locmariaquer, située à une journée de cheval et à quelques encâblures de Vannes, capitale des Vénètes pendant l'Antiquité, était une cité importante... " peut-être une cité de villégiature, on peut l'imaginer",
sourit Karine Prêtre.
Après les fouilles, les vestiges, morceaux de verres, de céramiques (des contenants) seront entreposés à l'Inrap Ouest à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine).
 La construction du particulier pourra démarrer sur plusieurs couches d'histoire.

D'après l'article et la photo parus dans 3 Bretagne d' Hélène Pédech du 5.06.2021
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
A  consulter aussi l'Article du Télégramme:

https://www.letelegramme.fr/morbihan/locmariaquer/sous-la-fouille-preventive-le-sanctuaire-antique-de-locmariaquer-video-04-06-2021-12762717.php?xtor=EPR-3-[quotidienne]-20210606-[article]&utm_source=newsletter-quotidienne&utm_medium=e-mail&utm_campaign=newsletter-quotidienne#slide-3
qui donne accès à une vidéo

Journal Le Télégramme  du 8.06.2021


Réalisations au fil du temps portées par le vent et les embruns du large.

Stephtout expose à la chapelle Saint-Michel de Locmariaquer.
C’est reparti pour les expositions à la chapelle Saint-Michel de Locmariaquer !
 La Brec’hoise Stephtout lance la saison 2021 avec « Cap Locmariaquer à la barre ».
 L’artiste autodidacte propose photos, métaux, tableaux, collages originaux…

Depuis toujours, Stephtout puise son inspiration dans les paysages marins.
 Mais pas que… Une lumière… Des couleurs… Une forme…
Tout est prétexte à création.
Stephtout ne se laisse pas enfermer dans le carcan des contraintes.
 « Je n’ai jamais fait d’école d’art », aime-t-elle rappeler
. Elle laisse aller son imagination sans contrainte, sur toiles, bois, ou encore métal préalablement gravé,
 la nouveauté de l’année.
 On plonge volontiers dans ses tableaux colorés et lumineux.
 Dans chaque photographie, un moment fugace est figé à jamais.
Stephtout est intarissable sur ses œuvres.
 Elle adore raconter leur histoire aux visiteurs. Et échanger avec eux.

Pratique
L’exposition « Cap Locmariaquer à la barre » est visible tous les jours
 de 10 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 18 h, jusqu’au 20 juin
D'après l'article du journal Le Télégramme  du 31.05.2021

A la médiathèque:Expo sculptures et photo
du 22 mai 2021 au 22 juillet 2021,

Les dessins des enfants à peine décrochés, c’est une nouvelle exposition qui est proposée à la
médiathèque Zénaïde-Fleuriot, à Locmariaquer.
 Pour ce nouveau rendez-vous, Catherine Lepage invite le public à plonger
 dans les univers d’Eric Devantoy et de Jean-Pierre Dupuich.
Le sculpteur Éric Devantois utilise principalement l’acier, le granit, le bois neuf ou flotté, et le laiton,
pour créer.
 Globe-trotter et photographe, Jean-Pierre Dupuich se présente comme un passeur d’images
. L’exposition est visible du 22 mai au 22 juillet, à la salle Jean-Baptiste Corlobé, aux
heures d’ouverture de la médiathèque.


ÉRIC DEVANTOY (À GAUCHE), L’ALRÉEN JEAN-PIERRE DUPUICH UNISSENT LEURS TALENTS

D'après l'article du  Journal Le Télégramme  du 22.05.2021

  Samedi 19 et dimanche 21  juin 2021
Visite guidée du site des mégalithes
Les Journées européennes de l’archéologie vont passer par le site
. Au programme : « Menhir brisé, tumulus pillé mais dolmen conservé ! »,
 une visite guidée d’une heure
.La visite, conçue avec l’association Paysage de mégalithes de Carnac
et du Sud Morbihan,
 présente les enjeux propres à la valorisation des monuments mégalithiques.
Pratique
,De 10 h 30 à 11 h 30 (rendez-vous 15 minutes avant la visite).
Réservation obligatoire par Internet (30 personnes maximum).
 Accessible aux personnes à
mobilité réduite. Renseignements, tél. 02 97 57 37 59. Tarif : 8 €.
AINSI LE PUBLIC EST INVITÉ À DÉCOUVRIR LES ENJEUX
 DE LA VALORISATION DU GRAND MENHIR BRISÉ.
D'après l'article du journal Le Télégramme  du 19.06.2021

Lundi 14  juin 2021

AG de l'Association sport culture et bonne humeur
 à 18h sous un Chapiteau au terrain des sports
Tous les adhérents de l’association sont invités à l’assemblée générale.
 Les conditions sanitaires seront appliquées. Le port du masque est obligatoire.

Samedi 12 juin 2021

Algues Gréement : découverte des algues et navigation

Au détour de l’entrée du golfe du Morbihan, découvrez les richesses de nos côtes :
 faunes, flores, algues le temps d’une marée basse.
 Découvrez les plaisirs de la navigation à bord d’un vieux gréement sur la rivière d’Auray.
Journée complète, déjeuner compris.

Tarif:en juin 95€, en  juillet et août 110€.
Samedi 12, dimanche 27 juin 2021, samedi 24 juillet 2021.

Animation faite par l'ASSOCIATION NEVEZUS
 RenseigNenents  sur le site de l'Association: https://nevezus-experience.fr/
 et le programme de la journée: https://nevezus-experience.fr/wp-content/uploads/2021/05/FP-algues.pdf

 Mardi 2  juin 2021
Locker Snack a ouvert ses portes au 7, rue Wilson

Jennifer Bourgès, 34 ans, a ouvert son premier restaurant, Locker Snack, fin mai, à l’emplacement de l’ancien fleuriste, rue Wilson.
 « J’ai travaillé dans la restauration sur le port à Locmariaquer pendant des années en tant que serveuse, et j’ai eu envie de me mettre à mon compte avec un plat complet à moins de 10 € », explique-t-elle.

    

Burgers-frites, paninis et autres sandwichs chauds sont à l’honneur sur sa carte
. Les préparations et la découpe de légumes sont faites sur place.
. À partir du mois de juillet
, son restaurant ouvrira aussi l’après-midi.
Son offre se complétera avec du sucré : milk-shakes et paninis sucrés.
 « J’espère avoir une clientèle jeune, mais pas seulement », conclut Jennifer Bourgès
.
Pratique
Locker Snack : 7, rue Wilson, ouvert du mardi au dimanche, de 12 h à 15 h et de 18 h 30 à 23 h 30
 (dès la fin des restrictions).

 Contact : tél. 02 97 52 74 03, www.facebook.com, locker.snack.locmariaquer
D'après l'article  journal Ouest France du 2  juin 2021

Samedi 19 juin 2021
Du matelotage avec Kaër e mem bro

La Semaine du golfe aurait dû battre son plein cette semaine dans les ports du Sud Morbihan.
 À Locmariaquer, comme ailleurs, la fête a été reportée à 2023.
 Mais l’association Kaër e mem bro ne baisse pas les bras.
 Vendredi matin 14 mau 2021, les bénévoles, heureux de retrouver les copains, ont animé un atelier matelotage sur le port.
De nombreuses personnes ont découvert l’art des nœuds marins.
 L’association a gagné de nouveaux adhérents et encaissé quelques dons.
Des ateliers sont programmés les 19 juin, 7 et 31 juillet, 4 et 18 août.
 Et si tout va bien, il y aura une grande fête le 15 août.

LES NŒUDS MARINS C’EST FACILE AVEC LES BÉNÉVOLES DE L’ASSOCIATION KAËR E MEM BRO. PHOTO R. BUTEN

D'après l'article du  Journal Le Télégramme  du 18.05.2021

Depuis la mi-avril 2021
La digue du Brennegi fermée en attendant les travaux

EN ATTENDANT QUE LES TRAVAUX DE SÉCURISATION SOIENT RÉALISÉS,
 AUCUN DÉLAI NE PEUT ÊTRE AVANCÉ, JACQUES MADEC,
 MAIRE ADJOINT EN CHARGE DU DOSSIER, INVITE LES USAGERS À PRENDRE L’ITINÉRAIRE DE CONTOURNEMENT ENTRE KERLUD ET LES PLAGE

Dans l’attente de travaux de consolidation, l’accès et le franchissement de la digue du Brennegi
sont formellement interdits.
 En attendant, les cyclistes, qui ne devraient pas emprunterl’ouvrage, et les piétons,
 sont invités à prendre l’itinéraire cyclable/piétons, entre Kerlud et les plages.

Suite à l’apparition d’un trou, le Conservatoire du littoral, propriétaire,
 a lancé une étude sur l’état de la digue du Brennegui.
 Après une inspection visuelle de l’ouvrage, des reconnaissances
géophysiques et géotechniques ont été réalisées.
La conclusion du Cerema (Centre d’études et
d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), est sans appel :
 « La stabilité de l’ouvrage est compromise et dans l’attente des travaux de réparation,
 les mesures de sauvegarde (interdiction de circulation) doivent être maintenues »
 peut-on lire dans le rapport de diagnostic, consultable par tous à l’accueil de la mairie.

Des travaux entre septembre et mars prochains ?
Après l’établissement du plan de financier, et la consultation d’un architecte hydraulique,
 le Conservatoire déclenchera les travaux.
 Mais quand ?
 Vraisemblablement entre septembre et mars. Il faut en effet pouvoir mettre le marais à sec.
Or, entre avril et août, il faut le maintenir àniveau constant pour éviter la ponte et l’éclosion des moustiques. C’est aussi la période de nidification des oiseaux.« Nous sommes conscients de la gêne occasionnée, et la frustration que cela engendre
 chez les usagers. L’état de la digue et la sécurité de tous, imposent cette fermeture »,
 explique Jacques Madec, maire adjoint au patrimoine et à l’environnement en charge du dossier,
avant de poursuivre.
 « Une signalétique précisant ces mesures sera prochainement mise en place ».

Un peu d’histoire
L’anse du Brennegi, séparé de la mer par une ancienne digue, dont quelques vestiges subsistent
encore aujourd’hui, est propriété de l’État jusqu’en 1846, date à laquelle elle devient parc ostréicole.
 La digue actuelle est alors reconstruite sur ses anciennes bases.
Reprise des maçonneries, réfection des parapets, et des vannages sud et nord, des travaux de
consolidation sont effectués en 2009.
 En 2017, les vannes sont reprises.
En novembre 2020, un trou, de 50 cm de diamètre sur une profondeur de 1,50 m à 2 m, apparaît suite à un
affaissement.
D'après l'article du journal Le Télégramme  du 13.04.2021
Résultat de recherche d'images pour "image de ligne de separation"
Et d'après l'article du journal Ouest France du 30.04.2021
Quelles sont les contraintes environnementales ?
Le marais jouit d’une grande biodiversité.
 Entre mars et septembre,c’est la période de nidification des oiseaux migrateurs et la ponte des
œufs de moustiques.
 Sachant que les travaux doivent être réalisés à sec,cela entraînerait une prolifération des moustiques et perturberait les oiseaux migrateurs. La seule période possible est de septembre à mars.

Quelle est l’histoire de la digue du Brennegi ?
La partie visible de la digue date du XIX , mais les bases qui la rendent si fragile aujourd’hui sont encore plus anciennes. Je (JACQUES MADEC ) n’ai pas encore pu retrouver une date précise.
 Comme le montre le cadastre napoléonien de 1830, l’îlot Brennegi est déjà fermé par deux digues.
 La première, au sud,est probablement faite de terre et de cailloux.
 La seconde, à l’emplacement actuel de la digue, est un ouvrage en pierre, donc plus élaboré et qui comporte deux vannes. L’anse du Brennegi et les terres du marais ainsi constituées par ces digues sont propriété de l’État jusqu’en 1846 et sont cultivées
. En 1874, un raz-de-marée d’une rare violence casse les digues et l’eau salée envahit les terres, jusqu’au village de Saint-Pierre.Les terres sont alors impropres à la culture.
En 1875, la concession du marais est confiée au comte d’Argy, qui fait reconstruire la digue du Brennegi sur ses anciennes bases, transformant ainsi le marais en parc ostréicole.
 Probablement décimée par une maladie sur les naissains, la culture des huîtres est compromise sur plusieurs
années, conduisant ainsi le comte d’Argy à la faillite.
 Une faune et une flore caractéristique s’établissent alors sur le marais laissé ainsi au repos.
Contact
S
ervice patrimoine et environnement de la Ville, place de la
Marie, tél. 02 97 57 32 32, www.locmariaquer.
 

DES  IDEES "à piocher" sur les sites qui suivent...

Pour Locmariaquer
1- Office de tourisme:
 https://www.baiedequiberon.bzh/locmariaquer
2 - Calendrier des manifestations annoncées par la Mairie:
http://www.locmariaquer.fr/calendrier-des-manifestations-page-50-rub-7.html

COMMUNICATION de l'office de tourisme de Vannes:
https://www.golfedumorbihan.bzh/explorer-vannes/activites-vannes/agenda/

L' AGENDA du Morbihan:

https://www.morbihan.com/accueil/agenda


 

Pour prendre connaissance  des archives précédentes depuis 2007: cliquez ci-dessous
 

 A l'Affiche    Archives